Canton de Vaud: Internement validé après une tentative de meurtre
Publié

Canton de VaudInternement validé après une tentative de meurtre

Le Tribunal fédéral a confirmé le jugement de la justice vaudoise qui a condamné un Algérien à l'internement. L'homme présente un risque élevé de récidive.

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours d'un homme jugé trop dangereux pour être libéré.

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours d'un homme jugé trop dangereux pour être libéré.

Keystone

Un Algérien de 48 ans, condamné en 2011 pour tentative de meurtre, sera interné. Le Tribunal fédéral a rejeté son recours et confirmé la mesure prononcée par la justice vaudoise.

Condamné à plusieurs reprises en Espagne, en France et en Suisse, l'homme aurait dû sortir de prison en juillet 2017. Mais la justice vaudoise avait obtenu son maintien en détention dans l'attente d'une décision d'internement. Le Tribunal criminel de Lausanne avait prononcé la mesure en juin 2018 et le Tribunal cantonal l'avait confirmée en novembre.

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral rejette le recours de ce délinquant. Ce dernier reprochait en particulier aux juges vaudois d'avoir retenu une expertise qui diagnostiquait un trouble de la personnalité dyssociale sévère et une dépendance à l'alcool. Excluant en pratique tout traitement, le médecin concluait à un risque élevé de récidive.

Selon le recourant, l'instance précédente aurait dû se fonder sur un premier rapport qui, par une approche psychanalytique, avait détecté une schizophrénie paranoïde. Ce diagnostic aurait ouvert la voie à une mesure thérapeutique institutionnelle.

La haute cour a estimé que la décision vaudoise était fondée. En effet, les conclusions du premier expert reposaient en partie sur des hypothèses et présentaient une marge d'imprécision qui justifiait de les écarter (arrêt 6B_157/2019 du 11 mars 2019).

(ats)

Votre opinion