19.11.2020 à 01:15

ArmementInvestissement inédit dans la Défense au Royaume-Uni

Boris Johnson va annoncer jeudi un investissement supplémentaire de 20 milliards de francs dans la Défense d’un montant sans égal depuis 30 ans.

S’isolant après un contact avec un député testé positif au nouveau coronavirus, Boris Johnson devrait s’adresser au Parlement jeudi par visio-conférence.

S’isolant après un contact avec un député testé positif au nouveau coronavirus, Boris Johnson devrait s’adresser au Parlement jeudi par visio-conférence.

AFP

Dans une situation internationale «plus périlleuse» et «intensément compétitive» que jamais depuis la guerre froide, le Premier ministre britannique Boris Johnson s’apprête à annoncer jeudi un investissement dans la Défense d’un montant sans égal depuis 30 ans avec notamment un commandement spatial.

Le chef du gouvernement conservateur annoncera jeudi devant les députés un investissement supplémentaire de 16,5 milliards de livres sterling (20 milliards de francs) en quatre ans par rapport à son programme électoral, soit selon les prévisions 24,1 milliards de livres (29 milliards de francs) sur quatre ans supplémentaires par rapport au budget de l’an dernier (38 milliards de livres, 46 milliards de francs) selon un communiqué mercredi.

S’isolant après un contact avec un député testé positif au nouveau coronavirus, Boris Johnson devrait s’adresser au Parlement par visio-conférence, comme il l’a déjà fait mercredi pour la séance de questions hebdomadaire. Le pays renforcera ainsi la position du Royaume-Uni comme pays d’Europe qui dépense le plus en matière de Défense et le deuxième au sein de l’OTAN, précise le texte.

«Investir dans des technologies de pointe»

«J’ai pris cette décision en plein cœur de la pandémie» de nouveau coronavirus «parce que la défense du Royaume doit passer avant tout», a déclaré Boris Johnson, cité dans le communiqué. «La situation internationale est plus périlleuse et intensément compétitive que jamais depuis la guerre froide et la Grande-Bretagne doit être fidèle à son histoire et se tenir aux côtés de ses alliés», a-t-il ajouté, soulignant l’occasion pour le pays de mettre fin à une «ère de repli», de «renforcer son influence dans le monde», «d’être pionnier dans les nouvelles technologies et défendre notre pays et notre mode de vie».

Cet engagement permettra au Royaume-Uni «d’investir dans des technologies de pointe» selon Downing Street et le Premier ministre doit annoncer «une nouvelle agence dédiée à l’intelligence artificielle» et la création d’une force contre les attaques informatiques et un «nouveau commandement spatial capable de lancer notre première fusée en 2022». L’ensemble de ces projets permettra de créer jusqu’à 10’000 emplois par an, affirme le gouvernement.

(AFP/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!