Actualisé

TENNISIon Tiriac promet un «grand tournoi» à Genève

Les organisateurs du Geneva Open (17-23 mai) affichaient un large sourire jeudi, à moins de quatre mois du grand retour de l'ATP Tour dans la Cité de Calvin.

Ion Tiriac promet «un grand tournoi» à Genève.

Ion Tiriac promet «un grand tournoi» à Genève.

Keystone

"Ce n'est pas un Grand Chelem. Mais ce sera un grand tournoi", lâchait le promoteur du tournoi, le truculent Ion Tiriac, en conférence de presse.

"Stan Wawrinka a accepté d'être de la partie, et c'est déjà un bon début. Et il y a toujours de bons joueurs qui ont besoin de matches avant Roland-Garros (réd: qui débutera le 24 mai). Nous ferons tout pour les attirer", poursuivait le Roumain, qui a promis à la ville - représentée par son maire Sami Kanaan lors de cette conférence de presse - de belles retombées économiques. "Genève, c'est Genève. C'est la Mecque de l'Europe", s'enflammait-il.

"Le vide est comblé"

Le fort potentiel du marché économique genevois a d'ailleurs compté au moment de désigner la ville qui succéderait à Düsseldorf dans le calendrier de l'ATP, comme le confirmait le directeur d'ATP Europe Laurent Delanney. "Les bases pour un développement durable du tournoi sont là", glissait le Français.

"Le tennis suisse vit par ailleurs une période formidable grâce à ses deux grands champions (réd: Stan Wawrinka et Roger Federer). Le tennis bénéficie d'une vague de popularité dans ce pays, et les chances que le tournoi soit un succès populaire sont grandes", précisait M. Delanney. "Genève manquait dans le calendrier de l'ATP. Le vide est comblé", ajouta-t-il.

Afin de faire de ce tournoi un succès populaire, les organisateurs ont décidé de permettre au plus grand nombre de pouvoir s'offrir un billet. "Des tickets seront disponibles (réd: via la FNAC et Ticketcorner) à partir de 20 francs pour le 1er tour, de 40 francs pour le 2e tour et de 60 francs dès les quarts de finale. L'abonnement est à 260 francs", précise Daniel Perroud, directeur opérationnel d'un tournoi dont le budget est de 3 millions de francs. La capacité du court central se montera à 3700 places.

Avec des pré-qualifications?

Enthousiaste, Ion Tiriac ne manque par ailleurs pas d'idées en ce qui concerne le Geneva Open. "On pourrait organiser des pré-qualifications pour les jeunes Suisses, à l'issue desquelles on attribuerait deux invitations pour les qualifications. Et on pourrait imaginer un tournoi junior qui permettrait d'offrir deux wild cards pour ces pré-qualifications", lança le Roumain, qui a d'ailleurs chargé Marc Rosset d'organiser tout cela. Affaire à suivre.

(SI)

Ton opinion