Publié

UkraineIoulia Timochenko ne sera pas transférée à l'étranger

Le Parlement ukrainien a rejeté jeudi les projets de loi permettant le transfert à l'étranger pour des soins médicaux de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, réclamé par l'Union européenne.

Agée de 52 ans, Ioulia Timochenko, ancienne égérie de la «révolution orange», purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir.

Agée de 52 ans, Ioulia Timochenko, ancienne égérie de la «révolution orange», purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir.

ARCHIVES, AFP

Les six textes présentés par le parlement ukrainien pour obtenir le transfert à l'étranger pour des soins médicaux de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko ont obtenu les voix de moins de 200 députés, alors qu'une majorité de 226 voix était requise.

Agée de 52 ans, Ioulia Timochenko, ancienne égérie de la «révolution orange», purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir, à laquelle elle a été condamnée lors d'un procès que l'Occident juge avant tout «politique». Elle se trouve dans l'aile médicalisée d'une prison en raison de problèmes de dos, et l'Allemagne a proposé de la soigner à Berlin.

Le sort de Ioulia Timochenko est au coeur des relations entre l'Ukraine et l'Union européenne, de laquelle Kiev, sous la conduite du président Viktor Ianoukovitch, entend se rapprocher. Un accord de libre-échange et de coopération doit être signé le 29 novembre lors d'un sommet Ukraine-UE en Lituanie.

Viktor Ianoukovitch, qui craint qu'une réhabilitation politique de Ioulia Timochenko ne gâche ses chances de réélection en 2015, s'oppose à un transfert de son ennemie politique à l'étranger et ses alliés, qui dominent le Parlement, bloquent tout accord sur un projet de loi qui lui permettrait de partir.

(ats)

Ton opinion