Publié

footIran: le Portugais Queiroz quitte son poste de sélectionneur (Fédération)

Téhéran, 20 mars 2015 (AFP) - Le Portugais Carlos Queiroz a démissionné de son poste de sélectionneur de l'Iran, évoquant des "pressions" extérieures, six mois après avoir été prolongé jusqu'en 2018, a annoncé vendredi la Fédération iranienne de football.

"Je ne voulais pas partir et cela ne faisait pas partie de mes plans, a expliqué Queiroz à l'agence Fars. Même mon patron ne le voulait mais les deux parties ont dû se mettre d'accord en raison de pressions". Queiroz, 62 ans et à la tête de la sélection depuis avril 2011, avait réussi à qualifier l'Iran pour la quatrième Coupe du monde de son histoire malgré les difficultés financières en raison des sanctions internationales décrétées pour freiner les ambitions nucléaires du pays. Au Mondial brésilien, il avait toutefois annoncé son départ, estimant ne pas avoir le soutien du gouvernement et de la fédération pour poursuivre sa mission après l'élimination de l'Iran en phase de poules. Les négociations avaient continué après le Mondial et l'ex-entraîneur du Real Madrid avait finalement prolongé en septembre pour quatre ans, jusqu'à la Coupe du monde en Russie. Son contrat était assorti de conditions, notamment un bon résultat lors de la Coupe d'Asie des nations en janvier dernier. L'Iran a été éliminée par l'Irak en quarts de finale de la compétition. Cette annonce intervient alors que l'Iran doit disputer deux matches amicaux en Europe dans quelques jours, contre le Chili à St-Pölten (Autriche) le 25 mars et face à la Suède à Stockholm le 31 mars. Carlos Queiroz "ne peut pas continuer dans cette situation et a démissionné de son poste, nous ne pouvons pas le forcer à rester", a déclaré le président de la Fédération, Ali Kaffashian, cité par l'agence officielle Irna. Il doit quitter ses fonctions après les deux rencontres, a-t-il ajouté selon l'agence Fars. Malgré sa popularité auprès des supporteurs, l'entraîneur national avait des relations tendues avec les instances dirigeantes. La dernière controverse concernait la convocation avec l'équipe olympique de deux internationaux - Sardar Azmoum et Alireza Jahanbakhsh - que Queiroz avait appelé pour la tournée européenne, selon les médias. neg-cyj/we

(AFP)

Votre opinion