17.01.2012 à 20:04

CinémaIsabelle Huppert invitée d'Emir Kusturica

Isabelle Huppert est l'une des invités vedettes qui ont foulé le "tapis blanc" de neige à l'ouverture mardi de la 5e édition du Festival international de cinéma et de musique "Kustendorf", organisé par le réalisateur serbe Emir Kusturica.

Le festival affiche la volonté de "défendre la dignité du cinéma d'auteur face à la terreur du marché", selon les dires d'Emir Kusturica, Palme d’or au Festival de Cannes en 1985 pour "Papa est en voyage d'affaires" et 1995 pour "Underground".

Invitée à faire une comparaison avec le festival de Cannes, son tapis rouge et ses projecteurs, Isabelle Huppert a répondu à l'AFP: "Il y a pléthore de metteurs en scène, de grands metteurs en scène qui viennent ici. De ce point de vue, c'est assez comparable" avec Cannes, a-t-elle souligné.

Le festival se déroule du 17 au 23 janvier dans les rudes montagnes du sud-ouest de la Serbie, à Drvengrad, un village entièrement conçu et construit en bois par Emir Kusturica, à proximité de la localité de Mokra Gora (250 km au sud-ouest de Belgrade).

Dans son discours inaugural, Emir Kusturica a salué, entre autres, la présence d'Isabelle Huppert, "une des meilleures actrices du monde".

Pour sa part, Thierry Frémaux le délégué artistique du festival de Cannes, a estimé qu'il s'agissait d'un "festival unique, à une époque où il est difficile d'inventer une nouvelle forme de fête festivalière".

"J'espère bien que des jeunes court-métragistes découverts par le festival de Kustendorf se retrouveront un jour à Cannes, d'abord tout simplement pour y venir et voir des films, et évidemment un jour, peut-être, avec un long ou un court-métrage pour s'y retrouver en compétition".

Le festival doit notamment honorer les oeuvres des réalisateurs sud-coréen Kim Ki-duk et turc Nuri Bilge Ceylan. Leurs films "Arirang" et "Il était une fois en Anatolie" seront présentés au public.

Il accueillera aussi les réalisateurs belges Jean-Pierre et Luc Dardenne (Palme d'or à Cannes en 1999 pour "Rosetta" et en 2005 pour "L'Enfant") ainsi que l'iranien Asghar Farhadi, Ours d'or du meilleur film au Festival international de Berlin en 2011 pour "Une séparation".

Le jury composé du producteur français Pierre Edelman et de l'acteur et producteur serbe Zoran Cvijanovic sera présidé par l'actrice iranienne Leila Hatami (Une séparation, 2011).

Il devra départager 20 films de jeunes réalisateurs notamment de Belgique, de Grande-Bretagne, d'Estonie, d'Italie, du Canada, du Mexique, de France et des Etats-Unis pour attribuer le prix du festival baptisé l'Oeuf en or.

Emir Kusturica réside à Drvengrad depuis 2006.

mat-cn/jeb

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!