Football: Isco affiche son mal-être sur les réseaux sociaux

Publié

FootballIsco affiche son mal-être sur les réseaux sociaux

Le joueur du Real Madrid, peu utilisé par son entraîneur, laisse entendre qu'on ne lui donne pas assez sa chance.

Isco ne voit pas beaucoup le terrain avec Santiago Solari (à g.).

Isco ne voit pas beaucoup le terrain avec Santiago Solari (à g.).

Keystone

Le meneur international espagnol Isco, en manque de temps de jeu au Real Madrid, s'est plaint jeudi de son manque d'«opportunités» depuis l'arrivée de l'entraîneur Santiago Solari, au lendemain d'un clasico à Barcelone où il n'est même pas entré en jeu (1-1).

Réagissant à des propos de l'ancien joueur merengue Ruben de la Red, selon qui un joueur «qui n'est pas à la hauteur» est vite évincé à Madrid, Isco a publié sur Twitter un message en forme de défi indirect à son entraîneur.

«Je suis totalement d'accord avec De la Red, mais quand tu ne bénéficies pas des mêmes opportunités que tes partenaires, c'est différent», a ironisé le petit milieu offensif. «Malgré tout, je continue à travailler et à me battre en attendant ma chance. 'Hala' Madrid!», a-t-il ajouté.

Ces propos risquent de raviver les tensions autour de l'international espagnol (26 ans, 36 sélections), l'un des protégés de l'ancien entraîneur Julen Lopetegui qui a perdu sa place de titulaire fin octobre avec la nomination de Solari, ex-technicien de la réserve.

Deux titularisations seulement

L'Argentin n'a titularisé Isco que deux fois en 24 matches depuis son arrivée. Et le petit milieu, l'une des figures de la Roja lors du Mondial 2018 l'été dernier, a passé mercredi soir 90 minutes sur le banc des remplaçants au Camp Nou, sans entrer en jeu. Le mois dernier, Solari avait souhaité clore le débat autour d'Isco, évoquant «un grand joueur» tout en assurant que «tous les joueurs avaient les mêmes opportunités de jouer».

Sous la houlette de l'Argentin, le Real a remporté le Mondial des clubs en décembre et redressé sa trajectoire dans toutes les compétitions, notamment grâce à un rajeunissement du onze titulaires avec Vinicius, Sergio Reguilon, Dani Ceballos ou Marcos Llorente.

En lice en demi-finale de Coupe du Roi contre le Barça (match retour le 27 février), le club triple tenant de la Ligue des champions affrontera l'Ajax Amsterdam mercredi prochain en huitièmes de finale aller de l'épreuve-reine européenne. Et en Liga, le Real (3e, 42 pts) guigne la deuxième place occupée par l'Atlético (2e, 44 pts), qu'il affronte samedi dans le derby madrilène au stade Metropolitano pour la 23e journée.

(AFP)

Ton opinion