Cisjordanie  – Israël annonce la construction de 1355 logements pour les colons 
Publié

Cisjordanie Israël annonce la construction de 1355 logements pour les colons

Ces nouvelles habitations prévues dans les territoires occupés s’ajoutent aux plus de 2000 logements déjà annoncés en août par le gouvernement de Naftali Bennett.

La colonisation par Israël de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est annexée est illégale au regard du droit international. 

La colonisation par Israël de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est annexée est illégale au regard du droit international.

AFP

Israël va construire 1355 nouveaux logements pour des colons juifs en Cisjordanie occupée, a annoncé dimanche le ministère de la Construction, dans un communiqué.

Renforcement de la présence juive «essentiel»

«Des appels d’offres pour 1355 logements dans des localités de Judée-Samarie (nom donné par Israël à la Cisjordanie, ndlr) ont été publiés sous la direction du ministre de la Construction Zeev Elkin», affirme ce communiqué.

Ces nouveaux logements s’ajoutent à ceux annoncés en août par les autorités, soit plus de 2000, qui doivent obtenir cette semaine un feu vert définitif du ministère de la Défense.

«Le renforcement de la présence juive (en Cisjordanie) est essentiel dans la vision sioniste», a déclaré M. Elkin, membre du parti de droite Nouvel Espoir.

Environ 475’000 colons

Ces nouveaux logements doivent être construits dans sept colonies juives, notamment 729 à Ariel (nord de la Cisjordanie), 346 à Beit-El (près de Ramallah) et 102 à Elkana (nord-ouest de la Cisjordanie), selon le communiqué.

Environ 475’000 colons résident en Cisjordanie, où vivent également 2,8 millions de Palestiniens.

La colonisation par Israël de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est annexée, illégale au regard du droit international, s’est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967.

Elle s’est accélérée ces dernières années sous l’impulsion de l’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Son successeur Naftali Bennett est, depuis mi-juin, à la tête d’une coalition hétéroclite allant de la droite radicale à des partis de gauche.

(AFP)

Votre opinion