Téléphonie: Israël attend des excuses de la part d'Orange

Publié

TéléphonieIsraël attend des excuses de la part d'Orange

Le patron d'Orange a provoqué une levée de boucliers en Israël en déclarant son intention de cesser ses activités dans ce pays.

Le groupe français pourrait se retirer d'Israël.

Le groupe français pourrait se retirer d'Israël.

Archives, Keystone

Israël attend des excuses de la part de l'opérateur français Orange après les propos de son PDG remettant en cause les relations avec son partenaire israélien, a dit jeudi 4 juin à l'AFP le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes.

«Notre ambassadeur (en France) s'est adressé aux autorités françaises pour obtenir des explications», a dit Emmanuel Nahshon, par ailleurs «nous attendons des excuses de la part d'Orange».

L'ambassadeur israélien Yossi Gal a contacté l'Elysée, le Quai d'Orsay et le ministère de l'Economie, a ajouté M. Nahshon en soulignant que l'Etat français détenait 25% d'Orange.

Les colonies visées?

Le PDG d'Orange Stéphane Richard a provoqué une levée de boucliers en Israël en déclarant mercredi l'intention du groupe de se retirer de ce pays.

Ses propos ont été immédiatement interprétés comme exprimant la volonté d'Orange de se dissocier des activités de son partenaire israélien dans les colonies, les blocs construits et habités par des Israéliens dans les territoires occupés ou annexés par Israël depuis 1967, à commencer par la Cisjordanie et Jérusalem-Est.

La communauté internationale considère comme illégale la colonisation, obstacle majeur à la recherche de la paix entre Israéliens et Palestiniens selon elle.

(AFP)

Ton opinion