12.05.2012 à 22:03

Processus de paixIsraël remet sa réponse à la lettre de Mahmoud Abbas

La lettre du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été transmise par son émissaire personnel à Mahmoud Abbas à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne.

La lettre du premier ministre israélien a été transmise par son émissaire personnel Yitzhak Molcho (à gauche) à Mahmoud Abbas à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne.

La lettre du premier ministre israélien a été transmise par son émissaire personnel Yitzhak Molcho (à gauche) à Mahmoud Abbas à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne.

Keystone

Israël a remis samedi soir sa réponse à une lettre de doléances du président palestinien Mahmoud Abbas, qui stipule à son tour les demandes israéliennes pour reprendre les négociations de paix, a-t-on appris auprès du bureau de Mahmoud Abbas.

La lettre du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été transmise peu après 21 heures locales par son émissaire personnel Yitzhak Molcho à Mahmoud Abbas à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne. Le contenu de la lettre israélienne n'a pas été rendu public dans l'immédiat.

Selon un responsable israélien cité sur le site internet du quotidien Haaretz, la lettre de M. Netanyahu à Mahmoud Abbas appelle à une reprise immédiate des négociations «sans pré-conditions», c'est-à-dire sans arrêt préalable de la colonisation comme l'exigent les Palestiniens, mais ne contient pas de nouvelle proposition.

Le premier ministre israélien avait promis de répondre «dans les deux semaines» à une lettre de doléances de Mahmoud Abbas, reçue le 17 avril, mais il avait été retardé par le décès de son père puis par l'annonce de la formation d'un gouvernement d'union nationale cette semaine en Israël.

Dans sa lettre, le président palestinien exhortait Israël à reprendre les négociations de paix sur la base des lignes d'avant juin 1967, avec des «échanges de territoire mineurs et mutuellement agréés» et un gel total de la colonisation, y compris à Jérusalem-Est annexée.Il demandait aussi la libération de «tous les prisonniers palestiniens», en particulier ceux incarcérés avant les accords d'Oslo (1993).

Le négociateur palestinien, Saëb Erakat, avait prévenu que, faute de réponse favorable de la part des Israéliens, M. Abbas relancerait ses démarches pour obtenir l'adhésion à l'ONU d'un Etat de Palestine.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!