Actualisé 17.12.2016 à 00:18

Proche-OrientIsraël rend les corps de sept Palestiniens

Les forces armées israéliennes les avaient tués lors des heurts en Cisjordanie.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Israël a rendu aux autorités palestiniennes les corps de sept Palestiniens tués par les forces israéliennes lors d'attaques ou de heurts ou encore au cours d'arrestations, a indiqué vendredi l'armée israélienne.

Cette mesure est «conforme aux directives du gouvernement», a indiqué une porte-parole militaire à l'AFP, et intervient une semaine après que le gouvernement israélien a informé la Haute Cour d'Israël qu'il souhaitait rendre sept des dix corps de Palestiniens de Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël, en sa possession.

Les trois derniers corps n'ont pas encore été rendus car ils sont liés au mouvement islamiste Hamas.

Vague de violences

Quatre des corps palestiniens rendus vendredi étaient en particulier ceux d'habitants de la région d'Hebron, au sud de la Cisjordanie, au coeur des récentes attaques anti-israéliennes, avec les régions de Tulkarem et de Naplouse, a précisé la porte-parole.

Une série d'attaques au couteau, à l'arme à feu ou à la voiture-bélier se sont produites l'année dernière en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël mais la violence s'est maintenue ces derniers mois.

Cette vague de violences a coûté la vie à 243 Palestiniens, 36 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Érythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes, souvent commises à l'arme blanche par des jeunes gens isolés.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!