Actualisé

CisjordanieIsrael reporte la démolition d'un village

Le projet de démolition du village bédouin Khan al-Ahmar, à l'est de Jérusalem, a été reporté par le gouvernement.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a suspendu jusqu'à nouvel ordre le projet de démolition d'un village bédouin dans la Cisjordanie occupée qui avait attiré l'attention dans le monde entier, ont annoncé dimanche ses services.

«L'intention est de laisser une chance aux négociations et aux offres que nous avons reçues de différentes parties, y compris ces derniers jours», ont-ils indiqué dans un communiqué

Khan al-Ahmar est un village de tôle et de toile où vivent environ 200 Bédouins à l'est de Jérusalem, entre deux colonies israéliennes. Il est devenu emblématique du sort de communautés confrontées à l'occupation et la colonisation.

Les autorités israéliennes accusent ses habitants de s'être installés à cet endroit en toute illégalité. Elles leur donnaient jusqu'au 1er octobre pour partir en démolissant toute construction.

Le sort de ce village a suscité la préoccupation de certains pays, dont huit membres de l'Union européenne qui ont appelé en septembre «à revoir leur décision». Mercredi, le procureur de la Cour pénale internationale avait prévenu Israël qu'une «évacuation par la force» risquait de constituer un crime de guerre.

Les habitants ont refusé jusqu'ici de partir d'eux-mêmes, incitant les forces de sécurité à se préparer à détruire les lieux. L'ordre de quitter le village a fait suite à des années de bataille juridique, jusque devant la Cour suprême, après l'échec de négociations sur un éventuel déplacement.

Israël occupe depuis un demi-siècle la Cisjordanie. Plusieurs communautés de bédouins se sont installées à l'est de Jérusalem, dans un secteur où, selon des ONG de défense des droits de l'Homme, Israël projetterait d'étendre la colonisation.

Israël rouvre l'entrée de Gaza aux marchandises et aux personnes

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman a ordonné dimanche la réouverture des entrées de Gaza aux personnes et aux marchandises, quatre jours après les avoir fermées en réponse à une tir de roquette palestinien.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!