Publié

footItalie - 16e journée: L'AS Rome perd du terrain (COMPTE RENDU)

MILAN, 16 déc 2013 (AFP) - L'AS Rome n'a pas réussi à conserver son avantage sur le terrain de l'AC Milan (2-2) et laisse s'envoler la Juventus Turin, qui compte cinq points d'avance en tête du Championnat d'Italie, lundi en clôture de la 16e journée.

Un vrai match au sommet. La Roma a mené deux fois, grâce à Mattia Destro (13) et Kevin Strootman (51 s.p.), mais s'est fait reprendre par Cristian Zapata (29) puis Sulley Muntari (77). Elle reste invaincue, et un nul à San Siro reste un bon résultat, mais la "Louve" souffre du rythme infernal de la Juve, qui vient d'aligner huit victoires de rang en Serie A. Le choc Juve-Roma de la reprise (5 janvier) a perdu un peu de sel, à moins que la Roma ne reprenne un peu de terrain lors de la prochaine journée. Elle reçoit le dernier, Catane, et la "Vieille Dame" se rend à l'Atalanta Bergame. La verve offensive de la Roma semblait pourtant pouvoir venir à bout d'un Milan encore hésitant, mais elle a mal négocié quelques contres. Le nul récompense aussi le grand esprit compétiteur de l'AC Milan, jamais abattu, mais très nerveux, à l'image de Kaka, averti, et de son entraîneur Massimiliano Allegri, exclu pour protestation. La Roma a rapidement ouvert le score sur un bon mouvement de Kevin Strootman, parti dans le dos de la défense pour servir Mattia Destro seul aux 6 mètres devants Cristian Abbiati. Après six mois de blessure, Destro a mis son deuxième but en deux matches depuis son retour. Il pourrait être l'avant-centre chasseur qui manque à Rudi Garcia pour lutter jusqu'au bout pour le titre. Le Milan a répliqué d'un coup de tête - ou de genou? - de Cristian Zapata, sur une remise de Sulley Muntari. Sur l'engagement, Michael Bradley a failli redonner l'avantage à la Roma, mais Daniele Bonera a sauvé le ballon sur sa ligne, et quelques minutes plus tard le Colombien Zapata a encore été décisif en revenant tacler Gervinho avant que l'Ivoirien n'arme son tir. La charnière Bonera-Zapata, laissant Philippe Mexès sur le banc, a marqué des points. Si Gervinho manque de précision et d'assurance devant le but, il a encore été décisif dans son rôle de poison dribbleur, contraignant le gardien Gabriel à une faute dans la surface entraînant le penalty transformé par Kevin Strootman. Le Brésilien avait remplacé à la pause Cristian Abbiati, victime de maux d'estomac. Mais la Roma, malgré l'entrée de Francesco Totti, de retour après deux mois d'absence, s'est laissée rejoindre sur une action Mario Balotelli-Muntari, conclue par le Ghanéen. Les deux équipes ont fini fort, et le match a failli basculer dans les dernières minutes sur des actions de Balotelli (85, 90 2), Daniele De Rossi (90 3) ou Gervinho (90 4). eba/jr

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!