Publié

footItalie - 33e journée: La Juventus attendra (PAPIER GENERAL)

Le carton de la Lazio Rome contre Parme (3-0), mercredi lors la 33e journée du championnat d'Italie, a retardé le sacre de la Juventus Turin, vainqueur de la Fiorentina (3-2) mais à qui il manque encore un point pour décrocher le titre.

La Juve devra attendre samedi contre la Sampdoria pour son quatrième titre d'affilée. Un nul lui suffit, mais elle sera privée de ses supporters à Gênes, interdits du déplacement pour les pétards lancés dans le public lors du derby contre le Torino, dimanche. La Juve devra se montrer plus disciplinée dans six jours contre le Real Madrid en C1. Elle a concédé deux penalties à la "Viola", le premier pour une faute d'Andrea Pirlo sur Joaquin, le second pour un croc en jambe de Giorgio Chiellini, encore sur l'Espagnol. Gonzalo Rodriguez a transformé le premier (33) mais a raté le second, complètement hors-cadre (67), quand la Juve menait 2-1. Fernando Llorente avait tôt égalisé d'un coup de tête sur un coup franc parfaitement tiré par Pirlo (36), puis Carlos Tevez y est allé de son doublé, une tête (45 1) sur un centre décisif de Patrice Evra, et une frappe (70). L'Argentin a repris le large en tête du classement des buteurs (20 buts) sur Mauro Icardi qui l'avait rejoint la veille lors de la victoire de l'Inter Milan à Udinese (2-1), et l'inusable Luca Toni, auteur de l'égalisation de Vérone à la "Samp" (1-1). En toute fin de match, Josip Ilicic, d'un coup franc direct, a avivé les regrets de la Fiorentina, battue pour la quatrième fois d'affilée en Serie A. Les deux rivales de la capitale sont toujours au coude à coude pour la deuxième place, la Lazio un point devant l'AS Rome, à trois matches d'un excitant derby qui pourrait valoir l'accès direct à la Ligue des champions, le 24 mai. La Lazio a tout de suite gâché l'envie de fête des "Juventini" en marquant trois buts en un peu plus d'un quart à Parme, officiellement relégué en Serie B avec ce résultat, en attendant peut-être de descendre plus bas à cause de sa banqueroute. Une frappe de 30 m de Marco Parolo (10) a ouvert le bal, avant la 12e réalisation de Miroslav Klose (13) et un but d'Antonio Candreva (16). Baldé Keita a clôturé les comptes (81). La Roma n'a pas lâché prise en s'imposant elle aussi 3-0, à Sassuolo, avec notamment le premier but de Seydou Doumbia, le flop du mercato. D'autres joueurs critiqués se sont rachetés, Gervinho offrant le troisième but à Miralem Pjanic. Après deux matches nuls, la formation de Rudi Garcia retrouve un peu de marge sur Naples (5 points), qui joue jeudi à Empoli. L'AC Milan est à vendre, mais Filippo Inzaghi ne lui fait pas une bonne publicité. Son équipe a encore énormément déçu, battue pour la seconde fois d'affilée, à domicile par le Genoa (3-1). Alors que Silvio Berlusconi discute avec des hommes affaires asiatiques, le Thaïlandais M. Bee et le Chinois M. Lee, son équipe s'enfonce, dixième à 7 points de l'Europe. Les hommes de "Pippo" ont reçu une leçon d'efficacité du Genoa, et le club entier une leçon de business, avec un but du Français Mbaye Niang, prêté par le Milan... La superbe réduction du score de Philippe Mexès n'y change rien, le Milan va passer une autre saison sans coupe d'Europe. Son prix risque de baisser. eba/adc

(AFP)

Votre opinion