Publié

footItalie: Mancini accuse Sarri de l'avoir appelé "pédé"

Rome, 19 jan 2016 (AFP) - L'entraîneur de l'Inter Milan Roberto Mancini a expliqué mardi que son homologue de Naples Maurizio Sarri l'avait appelé "pédé" et a estimé que des "gens comme lui ne devaient pas rester dans le foot".

Juste après le deuxième but de l'Inter lors de la victoire 2-0 ramenée de Naples en quart de finale de la Coupe d'Italie, les images TV ont montré une explication assez vive entre les deux hommes. Interrogé par la RAI à ce sujet après le match, Mancini a déclaré: "Maurizio Sarri est un raciste et les hommes comme lui ne devraient pas rester dans le foot. Il a utilisé des mots racistes. Il a commencé à m'invectiver, puis à me hurler dessus en me traitant de pédé". Selon Mancini, Sarri a utilisé les termes "frocio" et "finocchio", que l'on peut traduire par "pédé" et "homosexuel". "Si lui est un homme, alors je serais fier d'être (pédé). De quelqu'un comme lui, qui a 60 ans, je ne peux pas l'accepter, il devrait avoir honte", a ajouté Mancini. "On a le droit de se disputer, mais pas comme ça. Je suis allé le voir dans les vestiaires et il m'a présenté des excuses. Mais je lui ai dit qu'il devrait avoir honte. En Angleterre, il n'aurait plus le droit de mettre un pied sur le terrain", a conclu Mancini, manifestement furieux. De son côté, Sarri a évoqué "une dispute normale de terrain de foot". "J'ai entendu et vu des choses pires sur un terrain. J'espère qu'à froid, Mancini aussi changera de point de vue. Dans mes paroles, il n'y avait aucune forme de discrimination, je n'ai rien contre les homosexuels", a-t-il assuré. "L'adrénaline du terrain peut pousser à faire de mauvaises plaisanteries, mais les disputes devraient se terminer au bout des 90 minutes. J'ai présenté des excuses à Mancini, pour moi, tout est OK", a-t-il ajouté. Naples est actuellement leader du championnat d'Italie. L'Inter est troisième. stt/sk

(AFP)

Votre opinion