14.04.2013 à 22:55

footItalie - Naples tient l'AC Milan à distance

ROME, 14 avr 2013 (AFP) - Naples a maintenu ses 4 points d'avance sur l'AC Milan en faisant match nul (1-1) à San Siro, dimanche pour le match vedette de la 32e journée de championnat d'Italie, et pris une option sur la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions.

Le Napoli ne revient en revanche qu'à 8 points de la Juventus, pas encore championne, qui clôture la journée lundi à Rome contre la Lazio (18h45 GMT). Les Bianconeri peuvent allonger leur avance à 11 points s'ils gagnent au stade Olympique. La maîtrise collective supérieure du Napoli sur l'ensemble du match est un autre signe encourageant pour les Parthénopéens dans l'optique de la qualification directe. Le Milan avait pourtant mieux commencé la partie. Privé de Mario Balotelli, suspendu trois matches, l'entraîneur Massimiliano Allegri a surpris en préférant Robinho à Stephan El Shaarawy au coup d'envoi. Le Brésilien a lancé l'action de l'ouverture du score, Mathieu Flamini reprenant au fond des filets une passe de Robinho mal dégagée par la défense napolitaine (29). Le Napoli a tout de suite répliqué par Goran Pandev (33), sur une nouvelle passe décisive de Marek Hamsik. L'action est partie d'une passe en retrait mal assurée de Kevin-Prince Boateng, sorti aussitôt après au profit du jeune français Mbaye Niang (36). Edinson Cavani a failli donner l'avantage à Naples, mais Christian Abbiati l'a empêché de marquer un but d'anthologie en déviant sa frappe au dernier moment: l'Uruguayen venait de réussir un contrôle en extension "à la Bergkamp" sur une passe en profondeur de 60 m, enchaîné par une pichenette (42). En seconde période Naples a tenu le ballon, et Cavani comme Pandev ont eu d'autres occasions. L'exclusion de Flamini, pour un tacle les deux pieds en avant sur le Colombien Camilo Zuniga (72), a encore plus acculé le Milan, mais Naples n'a pas réussi le but du K.-O. Le prochain match du Milan étant à la Juve, le retour de la Ligue des champions au stade San Paolo est de plus en plus plausible. eba/bm

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!