Rallye: Ivan Ballinari s’impose au bout du suspense
Publié

RallyeIvan Ballinari s’impose au bout du suspense

Le Tessinois a remporté le 42e Critérium jurassien, samedi, au volant de sa Skoda. Mais Michael Burri lui a donné du fil à retordre.

par
Jean-Claude Schertenleib
(Image d'archive d'Ivan Ballinari)

(Image d'archive d'Ivan Ballinari)

On avait déjà vécu un finish à suspense lors de l’ouverture du championnat de Suisse des rallyes, au Pays du Gier, en France voisine: que dire du dénouement du 42e Critérium jurassien? En France, le champion en titre, le Tessinois Ivan Ballinari (Skoda), avait eu le dernier mot face au revenant, le multiple champion de Suisse Grégoire Hotz (Skoda).

Cette fois, c’est face à Michael Burri (Skoda, également), le vainqueur de l’an dernier, que Ballinari a dû sortir le grand jeu: en tête vendredi soir pour 12 secondes, «Balli» a vu son concurrent prévôtois revenir à 4,5 secondes avant l’ultime spéciale entre Saint-Brais et La Combe, qui précédait la super-spéciale de Saignelégier.

«J'ai tout essayé»

Du côté de La Combe, où Ballinari avait de mauvais souvenirs – une sérieuse sortie de route dans le passé -, les deux hommes forts du Critérium 2019 ont signé exactement le même chrono. Commentaire de Michael Burri: «On a tout essayé, mais Ivan a très bien piloté. Même si cela semble compliqué de reprendre près de 5 secondes sur les 5 km 450 de la super-spéciale, on va tenter le coup.»

Dans les rues du chef-lieu des Franches-Montagnes, Burri Junior s’est donné à fond, mais il aura aussi bu le calice jusqu’à la lie dans cette épreuve en boucle, bloqué qu’il a été par un autre concurrent. La victoire revenait ainsi – officieusement – à l’équipage tessinois Ivan Ballinari – Giusva Pagani (Skoda Fabia R5).

Votre opinion