Fribourg: Ivre et perturbé, un Genevois pète un plomb durant sa quarantaine
Publié

FribourgIvre et perturbé, un Genevois pète un plomb durant sa quarantaine

Un homme de 49 ans a été jugé pour s’en être pris à ses voisins puis aux policiers.

Photo d’illustration

Photo d’illustration

Getty Images/Istock

Un Genevois de 49 ans a complètement pété un plomb dans un immeuble de Bussy (FR), dans la Broye, en août dernier. L’homme avait commencé par faire du ramdam dans tout l’immeuble, relate «La Liberté». Il avait sonné chez des habitants depuis l’interphone, puis violemment frappé sur des portes comme sur des murs, en abîmant plusieurs, et avait encore insulté un habitant en faisant mine de le frapper.

La police était intervenue mais l’homme ne s’était pas calmé pour autant, au contraire. Il avait insulté les agents, en avait empoigné un et les avait menacés de leur cracher au visage en précisant bien qu’il était touché par le coronavirus… Et ce n’était pas une menace en l’air: le Genevois avait été testé positif quelques jours auparavant et avait été placé en quarantaine.

Tentative de tacle

L’énergumène avait encore continué à vociférer puis avait «tenté de tacler les genoux d’un des agents à coups de pied», explique le quotidien fribourgeois. Les agents avaient finalement réussi à le maîtriser à terre et à lui mettre un masque de protection.

Cet homme vient d’être jugé par la justice fribourgeoise pour ces faits. Il a dit avoir été «perturbé» par sa mise en quarantaine après un test positif. Ce jour-là il était également ivre (1,8‰) et sous l’effet d’antidépresseurs. Tenant compte du caractère unique de ce pétage de plombs et des regrets exprimés, le Ministère public fribourgeois a condamné l’homme à un mois de jours-amendes avec sursis et à une amende ferme de 1000 francs.

(R.M)

Votre opinion