Actualisé 21.10.2018 à 15:35

«J'ai confiance en mon pays et Genève pour la Laver Cup»

Tennis

Roger Federer a tenu conférence de presse avant les Swiss Indoors de Bâle.

par
Sport-Center
Roger Federer à propos de la Laver Cup 2019, qui aura lieu à Genève: «De mon côté, je sens une méga-excitation.»

Roger Federer à propos de la Laver Cup 2019, qui aura lieu à Genève: «De mon côté, je sens une méga-excitation.»

Keystone

A deux jours de son entrée en lice dans les Swiss Indoors de Bâle - il affrontera mardi le Serbe Filip Krajinovic (ATP 34) - et à deux heures du match de foot Bâle - Xamax auquel il est allé assister, Roger Federer a tenu conférence de presse à la Halle Saint-Jacques.

Il a admis que ce match du premier tour était peut-être piégeux, mais il a aussi tenu à relativiser les choses: «Tous les joueurs présents ici peuvent représenter un piège. De ce côté-là, c’est donc un tirage complètement normal pour un 1er tour à Bâle. Je connais un petit peu Krajinovic, suffisamment pour savoir que ce match est dans ma raquette, pas dans la sienne. Il n'a pas la meilleure deuxième balle du monde, donc j’espère que je vais réussir à entrer dans les échanges. Il faut que je joue vers l’avant et que je prenne des risques.»

Federer a aussi évoqué la blessure à la main droite qui l'a gêné au travers de l'été. «C’est venu sur un coup, avant ma saison sur gazon. J’ai dû frapper trop fort sur une balle trop basse. Mais je n’ai pas réalisé tout de suite. La douleur est venue après quelques semaines, et plus je jouais, plus je la sentais. Et ensuite, je me suis rendu compte que je commençais à rater des coups droits à cause de cette blessure. Je ne vais pas dire que c’est à cause de ça que j’ai perdu la finale à Halle ou mon quart de finale à Wimbledon, mais il y avait peut-être un peu de ça. Franchement, je ne sais pas à quel point ça m’a affecté.»

«On sait à quoi s'attendre»

Enfin, Federer s'est exprimé sur la Laver Cup, dont l'édition 2019 se disputera à Genève. «Je fais confiance à mon pays, aux spectateurs de Genève ou de l'étranger, pour que ce soit une réussite. Les gens aiment voir les meilleurs joueurs s’affronter. Les deux premières éditions, à Prague et à Chicago, ont été un grand succès. On sait à quoi s'attendre pour le futur, et c'est ce qui est important. En tout cas, de mon côté, je sens une méga-excitation.»

Le diffuseur officiel de cette troisième édition de la Laver Cup sera Léman Bleu, et non pas la SSR. «RF» a admis que c'était «un peu dommage pour les spectateurs suisses qui auraient pu être plus nombreux» devant leur écran. «Ça m’a peiné au début, mais maintenant, je l'’accepte, parce que j’ai assez fait pour la télé romande ou suisse allemande. Et on est très content de notre partenaire.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!