Publié

Dominique Warluzel«J'ai été compté huit mais je suis debout»

Frappé par un AVC, l’avocat genevois se bat comme un boxeur. Interview exclusive.

par
Didier Dana
Malgré le choc de l’accident et après six mois de rééducation intensive, Dominique Warluzel montre une volonté à toute épreuve. Il travaille, voyage et fume comme si de rien n’était ou presque.

Malgré le choc de l’accident et après six mois de rééducation intensive, Dominique Warluzel montre une volonté à toute épreuve. Il travaille, voyage et fume comme si de rien n’était ou presque.

Yvain Genevay

L’avocat genevois Dominique Warluzel, 56 ans, n’a rien perdu de son mordant. Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) survenu le 2 janvier aux Bahamas, il nous a reçus hier, après la diffusion de son poignant «Pardonnez-moi», dans une clinique genevoise. Sa pugnacité est intacte.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!