Publié

Euthanasie«J'étais préparé à ce jugement»

Le docteur neuchâtelois condamné témoigne de son incompréhension, mais assume son choix.

par
Anne-Florence Pasquier
Le docteur Philippe Freiburghaus, lors de son arrivée dans la salle du tribunal du Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers a Boudry, lundi 10 juin 2013.

Le docteur Philippe Freiburghaus, lors de son arrivée dans la salle du tribunal du Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers a Boudry, lundi 10 juin 2013.

Sandro Campardo/Le Matin

« Bientôt, un médecin ne pourra plus rien faire sans contrevenir à des dispositions légales. C’est comme si je continue un voyage en Absurdie», a réagi le Dr Philippe Freiburghaus, qui ne comprend pas la décision de la juge du Tribunal de police du Littoral et du Val-de-Travers à Boudry (NE). «On me reproche de ne pas avoir été assez loin dans le diagnostic, mais j’ai fait une anamnèse suggestive pour une maladie grave», complète-t-il. En effet, c'est durant une discussion d'une vingtaine de minutes au chevet de son patient que le Dr Freiburghaus avait identifié les symptômes de faux besoin et avait posé le diagnostic d'une tumeur rectale.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!