Succession Burkhalter: «J'exclus une candidature unique» du PLR

Publié

Succession Burkhalter«J'exclus une candidature unique» du PLR

Petra Gössi, présidente du PLR, explique que son groupe au Parlement présentera un ticket à deux candidats dans la course à la succession de Burkhalter.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Petra Gössi affirme que le PLR présentera un ticket pour la succesion de Didier Burkhalter.

Petra Gössi affirme que le PLR présentera un ticket pour la succesion de Didier Burkhalter.

Keystone

Le PLR retient son souffle à l'approche de la date fatidique du 1er août. Non pas que le parti bourgeois redoute de célébrer la fête nationale mais c'est à cette date que la section tessinoise fera connaître son choix à la succession de Didier Burkhalter. Et la présidente du parti Petra Gössi envoie un message clair dans une interview parue dans la Neue Zürcher Zeitung.

«Oui, j'exclus une candidature unique», déclare-t-elle. «Le PLR a toujours donné le choix au Parlement. Tout comme nous avons toujours exigé des autres formations un ticket et cela ne changera pas dans le cas présent. Mais c'est le groupe aux Chambres qui aura le dernier mot.»

Cracher le venin

Petra Gössi repousse aussi très clairement les demandes des autres partis, comme celle de l'UDC qui soutiendra un candidat hostile à l'UE. Le futur Conseiller fédéral doit combattre pour des positions libérales au sein du gouvernement, a encore rappelé la présidente du parti.

«Notre groupe aux Chambres se prononcera le 1er septembre sur la constitution d'un ticket, et non monsieur Levrat», a-t-elle ajouté, en balayant les souhaits du président du Parti Socialiste d'avoir soit deux Tessinois, soit deux femmes lors de l'élection pour choisir le successeur de Didier Burkhalter.

Les attaques qu'a subies Ignazio Cassis, le favori des PLR tessinois, ne la perturbent pas non plus. Le Conseiller national fait l'objet de vives critiques pour sa position à la tête de Curafutura, l'association faîtière des caisses maladie. «C'était prévisible que ses adversaires allaient cracher leur venin.»

Ton opinion