Actualisé

MusiqueJack White se confie

Dans un grand entretien accordé au magazine Esquire anglais, le chanteur a confié son dégoût pour la téléréalité, et est revenu sur sa nostalgie des White Stripes.

par
Caroline Piccinin
C'est le photographe David Slijper qui a shooté la rockstar à New York.

C'est le photographe David Slijper qui a shooté la rockstar à New York.

DR / Esquire

Pour son numéro spécial musique, les Anglais d'Esquire présentent Jack White, 37 ans, comme le sauveur du rock. Avec pas moins de trois groupes à son actif, de nombreuses collaborations, une maison de disques et une carrière solo, il est «l'un des personnages les plus fascinants de la musique».

Dans cette interview, Jack déclare sans détour au sujet de la célébrité: «L'objectif de la célébrité moderne est de faire de vous-même quelqu'un d'ordinairement spécial: «Hé, je suis un mec comme toi. J'aime boire une bière devant un match de football…» Surtout dans la télé-réalité, vous verrez des gens aller jusqu'à se moquer d'eux-mêmes juste pour prouver ça», ajoutant que pour lui, il n'y a absolument aucune raison valable de se mettre dans une position qui vous rend banal. Pour prendre ensuite en exemple Clint Eastwood, qui a récemment eu sa propre émission sur la chaîne E!: «Je ne voudrais pas voir une émission de téléréalité sur Michelangelo. Vous savez, Clint Eastwood en a fait une avec sa famille, et c'est une telle déception», ajoutant qu'il pense pareil de Twitter et de son déballage de banalités.

Sur la musique Jack confie que les White Stripes lui manquent: «Oui, les White Stipes me manquent énormément... Mon père est mort, c'est comme si vous me demandiez si mon père me manque! Bien sûr, il me manquera toujours, comment faire autrement.»

Le groupe avait «splitté» définitivement en février 2011 pour des raisons qui n'ont jamais vraiment été claires. Sur le site officiel du groupe, un communiqué annonçait: «La raison n'est pas due à des différences artistiques ou à un manque d'envie de vouloir continuer. Mais, désormais, The White Stripes n'appartiennent plus à Meg et Jack, ils vous appartiennent et vous pouvez en faire ce que vous voulez. La beauté de l'art et de la musique, c'est que ça ne peut durer que si les gens le veulent.»

Ton opinion