Publié

FootballJacky Barlie: «J'ai mal au cœur pour les joueurs»

Le gardien emblématique du Servette FC prend un coup sur la tête quand on lui apprend la nouvelle par téléphone. Ses premières pensées vont aux joueurs.

par
Florian Müller
Jacky Barlie, lors des années de gloire du Servette FC.

Jacky Barlie, lors des années de gloire du Servette FC.

«Servette dépose le bilan? Vous me l'apprenez! C'est un coup dur...» Jacky Barlie convient pourtant qu'il s'y attendait. «Cela devait arriver, cela fait quelques jours qu'on le voyait venir gros comme une maison.» Et de livrer son diagnostic. «C'est toujours la même histoire. Dès que des nouveaux investisseurs arrivent, ils se rendent compte au bout de 3-4 ans que personne ne les soutient à Genève. A force de mettre 6 millions par année de leur poche, ils finissent par se décourager et quittent le navire.»

Deux dépôts de bilan en 7 ans, ça fait un peu beaucoup non? «Je crois que là on bat tous les records du monde! Plus sérieusement, il faut que les entreprises genevoises s'investissent, c'est le seul moyen de pérenniser le club.»

En tant qu'ancien capitaine du Servette, Jacky Barlie a une pensée pour les joueurs: «Il faut leur tirer un grand coup de chapeau. Ils ont continué à travailler sans être payés. Il n'y a pas beaucoup d'entreprise où cela se passerait de la sorte. Leur situation me fait mal au cœur.»

Ton opinion