Football: Jacobacci va passer de la Promotion à l'Europa League!

Publié

FootballJacobacci va passer de la Promotion à l'Europa League!

Successeur de Celestini à Lugano, l'ancien coach du FC Sion étrenne ses nouvelles fonctions ce dimanche à Lucerne avant d'affronter Malmö jeudi.

par
Sport-Center
Maurizio Jacobacci lors de sa première prise de contact avec le FC Lugano, mercredi dernier.

Maurizio Jacobacci lors de sa première prise de contact avec le FC Lugano, mercredi dernier.

Keystone

Limogé en septembre 2018 du banc du FC Sion qu'il avait auparavant réussi à maintenir dans l'élite, Maurizio Jacobacci sera resté 406 jours sans une équipe de Super League à diriger. Depuis le mois d'août dernier, il avait d'ailleurs effectué une pige à Bellinzone (Promotion League), un job intermédiaire qui, en fonction d'une clause spéciale contenue dans son contrat, a automatiquement pris fin avec le téléphone d'Angelo Renzetti, le boss du FC Lugano souhaitant faire de Jacobacci le successeur de Fabio Celestini, viré lundi passé au lendemain de la défaite contre Saint-Gall.

Voici donc l'ancien entraîneur de Tourbillon de retour aux affaires, avec la mission de redresser la barre, Lugano étant aujourd'hui en position de barragiste. «Je remercie le président de m'offrir cette chance, a expliqué l'intéressé lors de sa présentation officielle en milieu de semaine. En quelques heures, j'ai été catapulté de la Promotion League à l'Europa League (ndlr: Lugano recevra Malmö à Saint-Gall jeudi)! J'espère pouvoir ramener l'équipe où elle mérite d'être. Le classement actuel ne reflète pas la valeur du groupe. (…) Mais si je suis là, c'est aussi parce que des choses n'ont pas fonctionné.»

Onze fois une chose à changer

Au moment de s'adresser à ses nouveaux joueurs (ce qu'il a fait dès mercredi), Jacobacci a insisté sur la notion de plaisir et d'état d'esprit. «Je suis fier d'appartenir à ce groupe. Il est important de s'entraîner avec plaisir. J'ai remarqué un grand désir, presque trop d'enthousiasme. Lorsque l'on possède la bonne mentalité, il est plus aisé d'atteindre les objectifs que l'on s'est fixés, même si l'humilité doit demeurer un élément fondamental.»

Alors qu'il se définit lui-même comme un gagnant, le successeur du Vaudois parviendra-t-il à inculquer la niaque qui le caractérise à sa nouvelle équipe? «Il faut chaque fois tout faire pour l'emporter. Personnellement, je n'ai jamais aimé perdre, même lorsque je jouais avec mes enfants, au minigolf ou au billard. Je suis comme ça.»

Pour sa «première» sur le banc tessinois, ce dimanche à Lucerne, Jacobacci n'apportera sans doute pas de grands changements dans l'alignement de l'équipe. Il sera en revanche très attentif à l'attitude et à l'engagement des éléments composant son contingent. «Je leur ai dit que si chacun d'entre eux changeait au moins une chose, on entrerait sur le terrain avec onze améliorations, ce qui nous donnerait un petit avantage.»

Pour le FC Lugano, le fameux choc psychologique se produira-t-il? Réponse dès 16h.

Nicolas Jacquier

Ton opinion