Vaud: Jacqueline de Quattro a démissionné du Conseil d'État

Publié

VaudJacqueline de Quattro a démissionné du Conseil d'État

Après plus de douze ans au gouvernement vaudois, la ministre vogue maintenant vers le Conseil national où elle a été élue.

Jacqueline de Quattro.

Jacqueline de Quattro.

Keystone

Élue au Conseil national, la conseillère d'État Jacqueline de Quattro a démissionné du gouvernement vaudois pour le 30 novembre. L'élection complémentaire aura lieu le 9 février 2020.

Jacqueline de Quattro a présenté sa lettre de démission mercredi au Conseil d'État, a expliqué ce vendredi le chancelier Vincent Grandjean. La ministre a ensuite fait parvenir par l'intermédiaire du gouvernement ce courrier au président du Grand Conseil Yves Ravenel. Elle en donnera lecture mardi au Parlement.

En ce qui concerne sa succession, le dépôt des listes a été fixé au 23 décembre. Si une seule candidature est déposée, l'élection complémentaire sera tacite. S'il y en a davantage, le premier tour aura lieu le 9 février, a précisé le chancelier.

Grande favorite

Aucune candidature officielle n'a encore été déposée, mais un nom est sur toutes les lèvres, celui de Christelle Luisier. La députée PLR et syndique de Payerne est pressentie depuis plusieurs années pour entrer au gouvernement vaudois.

Élue à la Chambre du peuple le 20 octobre dernier, Jacqueline de Quattro a passé plus de douze ans au gouvernement vaudois. Depuis son arrivée au Conseil d'État en avril 2007, elle a d'abord dirigé le Département de la sécurité et de l'environnement (DSE) puis, à la suite du remaniement de 2013, le Département du territoire et de l'environnement (DTE).

Au sein du Conseil d'État actuel, seuls Pascal Broulis (élu en 2002) et Philippe Leuba (2007) affichent une telle longévité.

(ats)

Ton opinion