Télévision: Jacques Legros dégomme Jean-Pierre Pernaut

Publié

TélévisionJacques Legros dégomme Jean-Pierre Pernaut

Le joker de l’ex-présentateur vedette du «13h» de TF1 révèle, dans un livre, que leurs relations n’ont pas été faciles, durant le confinement. Veuve de Pernaut, Nathalie Marquay sort les griffes.

par
Laurent Siebenmann
Jacques Legros révèle s’être parfois énervé contre Jean-Pierre Pernaut, durant le confinement: «Un jour, j'ai éclaté (…) Puisqu'il voulait faire le journal à ma place, qu'il vienne le faire!»

Jacques Legros révèle s’être parfois énervé contre Jean-Pierre Pernaut, durant le confinement: «Un jour, j'ai éclaté (…) Puisqu'il voulait faire le journal à ma place, qu'il vienne le faire!»

Capture écran TF1

Joker officiel de feu Jean-Pierre Pernaut, Jacques Legros se lâche un brin, à propos de l’ancien présentateur du «13h» de TF1. Dans son livre, «Derrière l'écran 40 ans au cœur des médias» à paraître le 4 octobre prochain, Legros explique que Pernaut et lui n’étaient pas spécialement amis. Et que, durant la période de confinement où il a remplacé la star à la présentation du journal, tout ne s’est pas bien passé.

«On lui avait installé un mini-studio automatique à son domicile. Mais il voulait garder le premier rôle et sollicitait l'équipe plus que nécessaire», écrit Jacques Legros, qui ajoute: «De mon côté, je ne savais jamais de quoi il allait parler. Jean-Pierre rechignait à partager. Il voulait de plus en plus prendre la main sur l'ensemble du journal. Je commençais à bouillir intérieurement, jusqu'au jour où j'ai éclaté, rassemblé mes affaires et repris le chemin du parking et de ma voiture. Puisqu'il voulait faire le journal à ma place, qu'il vienne le faire!»

Des «coups de pute»

Evidemment, ces confessions peu amènes ont provoqué la colère de la veuve de Jean-Pierre Pernaut, Nathalie Marquay, invitée ce matin de Virgin Radio: «J'ai complètement halluciné. Surtout que Jacques Legros oublie qu'il n'était que son joker. Il se permet de se plaindre qu'à cette époque, Jean-Pierre veuille garder la main sur le contenu du journal. C'est qui, depuis plus de trente ans, qui a donné le ton du «13h» et à qui on a attribué les résultats d'audiences? Je suis vraiment désolée, si cela le perturbait de ne pas savoir à l'avance les sujets, mais Jean-Pierre, à la différence de Jacques Legros, travaillait à l'instinct, sans prompteur et avec ses coups de gueule en direct, tant appréciés par son public.»

Et de poursuivre: «Jacques Legros lui faisait des «coups de pute», si je peux dire (…) Parce que, pendant le confinement, au démarrage, Jean-Pierre devait avoir 15 minutes d'antenne. Après, Jacques Legros faisait de plus en plus de sujets très longs. C'est-à-dire que, vers la fin, il ne restait plus que 6 minutes d'antenne à Jean-Pierre. Franchement ce n'était pas du tout sympa!»

Ton opinion

16 commentaires