C’est Noël: «J’ai cru mordre dans un pépin de citron: c’était une perle!»
Publié

C’est Noël«J’ai cru mordre dans un pépin de citron: c’était une perle!»

À La Chaux-de-Fonds, un client de la Brasserie de l’Hôtel-de-Ville a bien fait de commander des huîtres: il gagne le gros lot!

par
Vincent Donzé
Ce qui ressemblait à un pépin de citron était une belle perle.

Ce qui ressemblait à un pépin de citron était une belle perle.

DR

Découvrir une perle dans une huître comestible, c’était une légende urbaine pour le patron de la brasserie de l’Hôtel-de-Ville, à La Chaux-de-Fonds. Jusqu’à la découverte faite par un convive qui fêtait avec sa femme ses 20 ans de mariage, le 21 décembre: «Comme je venais de presser un citron, j’ai cru mordre dans un pépin, mais c’était une perle!», rapporte Bekim Fifaj.

Les huîtres Marennes Oléron étaient servies ouvertes, bien sûr, mais là où elle était logée, la perle a échappé au cuisinier. Tant mieux pour le client, même si sa première réaction a été de rouspéter: «Je voulais d’abord me plaindre, mais j’étais trop gêné: je connais bien le patron et il y avait du monde autour de nous», confie Bekim Fifaj.

La perle recrachée a une belle couleur nacrée et la forme d’une goutte.

La perle recrachée a une belle couleur nacrée et la forme d’une goutte.

DR

Pour en avoir le cœur net, Bekim Fifaj a éclairé l’objet avec son smartphone. «La belle couleur nacrée de la perle n’a laissé aucun doute», rapporte Aurélien Benoits, patron de la Brasserie de l’Hôtel-de-Ville, qui écoule facilement trois bourriches de 50 huîtres par semaine.

Désireux d’obtenir une estimation pour sa perle de 8 millimètres de diamètre, Bekim Fifaj a trouvé deux adresses à Lausanne et à Genève. Vaut-elle 2000, ou 3000 francs, selon un premier chiffre articulé à la louche? «Elle n’est pas ronde, sa forme est celle d’une goutte», tempère cet horloger actif dans le polissage.

Bekim Fifaj montre sa découverte à son épouse Florina.

Bekim Fifaj montre sa découverte à son épouse Florina.

DR

L’idée, ce n’est pas de la vendre, mais d’en faire un bijou, en sertissant la perle sur une bague ou un pendentif. Fondateur, il y a deux ans, du club de football du Communal, au Locle, Bekim Fifaj reste émerveillé par sa découverte. Mais la perle lui appartient-elle? «Je ne la revendique pas, c’est la sienne, au même qu’un plomb trouvé dans une terrine de lièvre…», sourit le restaurateur.

«Certains ostréiculteurs font toute une carrière sans jamais tomber sur une seule perle», a relevé Aurélien Benoits, cité par «ArcInfo». Depuis que ce média a relayé l’information, les clients sont plus nombreux à commander des huîtres à la brasserie qui fermera ses portes samedi soir. Mais qui proposera, dès lundi, des plateaux d’huîtres à l’emporter, ouvertes ou fermées.

Votre opinion

71 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Stéphane

26.12.2020, 22:27

Tout ça pour une huître c est peu banal ça arrive souvent les restaurateurs en savent quelque chose.

Laurine

26.12.2020, 22:11

Je souviens il y a quelques années. On pouvait acheter une huître 🦪 qui contenait une perle elles étaient identiques à celle sur la photo. Je l’ai gardé.

la grosse en minijupe

26.12.2020, 22:04

si on avale une perle d'huitre quand on fait caca elle ressort par le trou et ca giqle dans la cuvette des wc si ca passe tout droit hihihi non mais serieusement avaler pas une perle d'huitre c'est dangereux et peut etre parfois mortel