Publié

Récit«J’ai oublié trente ans de ma vie»

Amnésique, Jacques-Michel Huret a perdu les trente premières années de sa vie. Sa reconstruction est passée par un hôpital psychiatrique, CharlElie Couture et la Suisse.

par
Renaud Michiels

Jacques-Michel Huret ouvre les yeux. Il est sur un banc public, à Paris, en juin 1987. Avec un hématome sur la nuque. A-t-il été agressé? Il ne le saura jamais. Sur le moment, il ne sait pas son nom, son âge, ou qu’il est à 300 km de chez lui. Il ne se souvient de rien. Et n’a pas ses papiers. «Je ne me suis laissé aucun indice. A croire que je le fais exprès», écrit-il.

C’était il y a vingt-six ans. Entre-temps il y a eu le calvaire de l’hôpital psychiatrique. Des retrouvailles plus infernales encore avec des proches qu’il ne connaît plus. Ou une fuite en Suisse. Aujourd’hui, le Français n’a toujours pas récupéré un seul souvenir de ses trente premières années de vie. Il se raconte dans un récit vertigineux qui vient de paraître: «J’ai oublié trente ans de ma vie.»

Votre opinion