15.11.2015 à 11:02

«J’ai réussi, alors je peux même m’habiller comme un plouc»

Yves Bontaz

Parti de rien, aujourd’hui millionnaire, le patron haut-savoyard déteste les syndicats. Il a viré des employés de Meyrin (GE) qui ont contacté Unia après avoir vu leur salaire raboté.

par
Fabiano Citroni
Yves Bontaz a toujours vécu à Marnaz, en Haute-Savoie, à 40 kilomètres de Genève.

Yves Bontaz a toujours vécu à Marnaz, en Haute-Savoie, à 40 kilomètres de Genève.

Lucien FORTUNATI

Ça, c’est sûr, Yves Bontaz n’est pas un patron comme les autres. Ce multimillionnaire de 77 ans ne fait pas de chichi quand il vous reçoit. Il est habillé «comme un plouc» – c’est son expression –, il ne s’entoure pas de communicants et il ne connaît pas la langue de bois. Il assume ses propos, il ne demande d’ailleurs même pas à relire ses citations.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!