29.11.2015 à 09:05

Justice«J’ai survécu par miracle, alors je vis mal cette remise de peine»

L’agresseur de Jeanne, 82 ans, voit sa peine rabotée d’un an en raison de ses mauvaises conditions de détention à Champ-Dollon. Elle ne le comprend pas.

par
Fabiano Citroni
Jeanne*, lâchement attaquée par un voleur sans pitié, souffre de voir que la punition de l’agresseur a été allégée.

Jeanne*, lâchement attaquée par un voleur sans pitié, souffre de voir que la punition de l’agresseur a été allégée.

Laurent Guiraud

A 82 ans, Jeanne n’a qu’une seule envie, «pouvoir vivre en paix mes dernières années». Pas si simple, hélas. Le 11 novembre, trois jours avant son anniversaire, la vieille dame est encore au Palais de Justice de Genève pour assister au troisième procès de son agresseur, un voleur multirécidiviste qui a failli la tuer dans son appartement de Chêne-Bourg en février 2012.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!