Un tube de l’été fait polémique en Allemagne : «J’ai un bordel et le nom de ma maquerelle est Layla»

Publié

Un tube de l’été fait polémique en Allemagne «J’ai un bordel et le nom de ma maquerelle est Layla»

Le morceau «Layla» de DJ Robin et Schürze, qui est en tête des classements, a été interdit de diffusion dans un festival en Bavière, en raison de ses paroles jugées sexistes. 

La chanson comprend des paroles qui ne font pas l’unanimité.

La chanson comprend des paroles qui ne font pas l’unanimité.

Capture d’écran/DR 

Un tube de l’été banni d’un festival de musique : à cause de ses paroles jugées sexistes, une chanson allemande à succès est au cœur d’une controverse dans laquelle s’est immiscé jusqu’au ministre de la Justice.

«Plus jolie, plus jeune, plus sexy»

Avec sa rythmique entêtante, le morceau «Layla» de DJ Robin et Schürze est un incontournable des fêtes folkloriques en Allemagne où il figure depuis trois semaines en tête des classements de téléchargement. Mais la chanson comprend aussi des paroles qui ne font pas l’unanimité : «J’ai un bordel et le nom de ma maquerelle est Layla / Elle est plus jolie, plus jeune, plus sexy».

En début de semaine, des responsables de la ville de Würzburg, en Bavière, ont déclaré le tube non grata, demandant qu’il ne soit pas diffusé lors du festival local qui se tient jusqu’à la fin de la semaine, et accueille ses milliers de visiteurs sous des tentes où la bière coule à flots au son de la variété populaire allemande.

Le ministre de la Justice, Marco Buschmann, a regretté cette interdiction. «On n’est pas obligé d’aimer les paroles des chansons pop. On peut même les trouver stupides ou de mauvais goût. Mais les interdire officiellement est, je pense, un pas de trop», a-t-il écrit sur Twitter.

«Sexisme pur et simple»

Le mouvement de jeunesse du parti conservateur CDU-CSU avait également été critiqué pour avoir diffusé la chanson lors d’une conférence régionale du parti le mois dernier. La députée sociale-démocrate Sophie Frühwald avait taxé l’organisation de «sexisme pur et simple», estimant que cela montrait que le parti ne prenait pas au sérieux la promotion des femmes.

La vidéo de la chanson met en scène deux jeunes hommes arrivant dans une ville, où ils sont conduits à la dite Layla – représentée sous les traits d’un homme en talons hauts, mini jupe noire et perruque blonde. Cette touche queer n’enlève rien au message, selon Michael Fischer, expert en musique de l’université de Fribourg, qui a assuré au magazine Der Spiegel : «Bien sûr que la chanson est sexiste».

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire