Ski alpin – Jakobsen s’impose en patron à Crans-Montana
Publié

Ski alpinJakobsen s’impose en patron à Crans-Montana

Le Suédois, co-leader de la Coupe du monde de slalom, a remporté l’exhibition nocturne devant un nombreux public valaisan. Meilleur Suisse, Tanguy Nef s’est classé 5e.

par
Sylvain Bolt
(Crans-Montana)

Kristoffer Jakobsen a remporté le 25 000 francs de prime destinés au vainqueur.


Kristoffer Jakobsen a remporté le 25 000 francs de prime destinés au vainqueur.

DEPREZ photo SA

Au départ, ils étaient 22 gladiateurs lâchés dans l’arène. En bas de la piste du Mont-Lachaux de Crans-Montana, surchauffée par un show pyrotechnique, des milliers de spectateurs ont suivi les quatre manches à élimination directe.

Après une heure quasi sans pause, animée par les maîtres de cérémonie de luxe - les retraités Julien Lizeroux et Charlotte Chable - et leurs questions décalées aux athlètes, ils n’étaient plus que cinq skieurs en piste pour la manche finale. Dont Kristoffer Jakobsen, qui a rappelé qu’il était le co-leader de la Coupe du monde de slalom en remportant l’épreuve de gala. Le Suédois s’est imposé devant les Italiens Stefano Gross (2e à 18 centièmes) et Manfred Moelgg (3e à 62 centièmes).

Un seul Suisse en finale

Tanguy Nef a été le seul Suisse à parvenir à se hisser dans les prix.

Tanguy Nef a été le seul Suisse à parvenir à se hisser dans les prix.

DEPREZ photo SA

Plusieurs cadors (Clément Noël, Alex Vinatzer, Dave Ryding) des piquets serrés étaient présents sur le Haut-Plateau, dont les Suisses (seul Ramon Zenhäusern avait décidé de faire l’impasse pour se préserver). Alors que la foule a porté le héros local Luca Aerni, vainqueur l’an passé et qui skiait dans son jardin, c’est Tanguy Nef qui a été l’unique Helvète en finale (5e à 1’’63). «J’ai malgré tout eu beaucoup de plaisir, le ski est là et c’était un entraînement de luxe», a souligné le Genevois.

«L’ambiance était folle et ça fait du bien»

Luca Aerni

Le format court ne permettant pas le moindre calcul (manches de moins de trente secondes) sur un mur visible dans son entier par le public a convaincu les athlètes. «L’ambiance était folle et ça fait du bien, a témoigné Luca Aerni. C’est génial pour une exhibition et on aborde l’épreuve différemment avec ce mode sprint, mais je préfère quand même disputer deux manches.»

La foule était au rendez-vous dans l’aire d’arrivée de la Nationale à Crans-Montana.

La foule était au rendez-vous dans l’aire d’arrivée de la Nationale à Crans-Montana.

DEPREZ photo SA

Votre opinion