26.07.2013 à 14:39

Témoignage«Jamais il ne s'est relâché»

Darius Rochebin est l’un des derniers à avoir interviewé le patron de Swisscom. C’était trois semaines avant son suicide. Il nous explique comment il a perçu l’homme.

par
Laurent Grabet
«Quand j’ai reçu Carsten Schloter, rien ne laissait présager son geste fatal. C’était un patron au sommet de sa carrière», explique Darius Rochebin.

«Quand j’ai reçu Carsten Schloter, rien ne laissait présager son geste fatal. C’était un patron au sommet de sa carrière», explique Darius Rochebin.

RTS

«Complètement fou, ce suicide de Carsten Schloter! Il respirait la joie de vivre sur le plateau de Darius en début de mois.» Mardi, c’est par ce tweet d’un collègue que Darius Rochebin a appris la nouvelle. Le journaliste de la RTS était à Toulon en vacances chez des amis. «J’ai été surpris et choqué, explique-t-il. D’autant que lorsque j’avais reçu Carsten Schloter, rien ne laissait présager son geste fatal. C’était un patron au sommet de sa carrière qui donnait l’impression de l’extérieur que tout allait bien.» Le Genevois est l’un des derniers journalistes à avoir interviewé le CEO de Swisscom. C’était le 2 juillet dernier sur le plateau du téléjournal du 19:30.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!