Publié

Justice«Jamais un spectacle de Dieudonné n'a été interdit»

L'avocat de Dieudonné a affirmé vendredi que «jamais un spectacle» de l'humoriste controversé «n'a été interdit», car, «chaque fois qu'un arrêté est pris», il est suspendu.

L'humoriste Dieudonné M'Bala M'Bala et de son avocat, Maître Jacques Verdier.

L'humoriste Dieudonné M'Bala M'Bala et de son avocat, Maître Jacques Verdier.

AFP

«Jamais un spectacle de Dieudonné n'a été interdit. Chaque fois qu'un arrêté est pris, on le fait suspendre», a déclaré Me Jacques Verdier, après que le ministère de l'Intérieur a annoncé étudier les moyens d'interdire les spectacles de Dieudonné en raison de propos antisémites. Manuel Valls a condamné avec fermeté «les propos racistes et antisémites» de Dieudonné M'Bala M'Bala. «De déclaration en déclaration, comme l'ont démontré plusieurs émissions télévisées, il s'attaque de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes de la Shoah», «et ne semble plus s'embarrasser de la moindre limite», selon le ministère.

«C'est un acte que l'on veut être de censure», s'est indigné Me Verdier, alors que le ministère a dit s'inquiéter de risques accrus «de troubles à l'ordre public» en raison des «réunions publiques» de Dieudonné qui «n'appartiennent plus à la dimension créative». «Réunion publique, moi, je ne sais pas de quoi il s'agit. Ce que je sais, c'est que Dieudonné fait des spectacles», a défendu son conseil. «C'est, de la part des autorités, un manque de respect absolu à l'égard de tous ces gens qui viennent voir Dieudonné pour l'applaudir», a-t-il dénoncé. «S'il y a un arrêté, le jour où Dieudonné va attaquer sa tournée, on le fera suspendre, comme on l'a déjà fait dans de nombreuses villes», a prévenu Me Verdier, évoquant une tournée commençant en janvier.

La question des troubles à l'ordre public est «un motif totalement fallacieux», a par ailleurs estimé l'avocat. «Cela impliquerait qu'il y aurait des risques de manifestations préalables ou postérieures à ce spectacle. Or, depuis des années que Dieudonné organise ses spectacles, il n'y a jamais eu le moindre incident», a-t-il assuré.«Je ne vois pas pourquoi M. Valls (...) serait le guide de la conscience du spectateur, en quoi il serait celui qui oriente vers les bons spectacles par rapport à de mauvais spectacles», a ajouté l'avocat.

(AFP)

Ton opinion