Actualisé

ConfidencesJamel revient sur l'accident qui lui a coûté son bras droit

Il n'avait que 14 ans lorsque le drame est arrivé. L'humoriste a expliqué comment il a surmonté cette épreuve.

par
Lematin.ch
Jamel Debbouze A été happés par un train en janvier 1990.

Jamel Debbouze A été happés par un train en janvier 1990.

AFP

Jamel Debbouze est revenu sur l'accident qui a eu lieu alors qu'il n'avait que 14 ans. L'humoriste et l'un de ses amis ont été happés par un train, après avoir voulu traverser les rails en pleine nuit, en janvier 1990. Son ami est mort, tandis que le franco-marocain de 44 ans a perdu l’usage de son bras droit. Un terrible accident dont il parle rarement, mais sur lequel il a accepté de revenir dans «Konbini».

Jamel Debbouze est parvenu à surmonter ce drame grâce au «déni». «La seule manière pour moi de passer outre cet accident, c’est de me dire: «Il n’existe pas», a-t-il confié. «Il existe évidemment, c’est là. Je le mets dans ma poche. Et j’avance. Une manière de nier que j’étais freiné ou diminué, ou que je ne pouvais pas faire comme les autres.»

Lorsqu'il a appris qu'il ne retrouverait jamais l’usage de sa main, il a encaissé le coup, et s’est directement relevé. «Le jour où on m’a appris que je ne bougerais plus le bras, j’ai tout de suite demandé au docteur s’il pouvait me prêter son stylo pour écrire de la main gauche», a-t-il confié. «Ça a été un réflexe immédiat. Parce que… Pas de temps à perdre.»

Ne pas se laisser abattre

«C'était impensable pour moi de ne pas arriver à mes fins, c’est-à-dire vivre comme je l’entendais. Vivre, faire rire. Même avant l’accident, personne n’a jamais pu m’empêcher de faire ce que j’avais envie de faire», a-t-il conclu.

FDA

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!