Justice: James Franco règle à l’amiable son procès pour harcèlement sexuel
Publié

JusticeJames Franco règle à l’amiable son procès pour harcèlement sexuel

Attaqué en justice pour avoir créé un «un environnement de harcèlement et d’exploitation sexuelle» dans son école de cinéma et de théâtre, l’acteur a voulu éviter un procès embarrassant.

James Franco a été attaqué en justice en 2019.

James Franco a été attaqué en justice en 2019.

FilmMagic

James Franco a conclu un accord à l’amiable dans le cadre du procès pour harcèlement sexuel intenté contre lui par d’anciennes élèves d’une école de théâtre qu’il a cofondée.

La star de «127 Hours» a été attaquée en justice en 2019, lorsque Sarah Tither-Kaplan et Toni Gaal ont affirmé que l’acteur avait fait pression sur les élèves du Studio 4 pour qu’elles se déshabillent pour les auditions. Elles ont également déclaré que James Franco et d’autres enseignants et instructeurs de l’établissement avaient eu un «comportement inapproprié et sexuellement chargé» envers des élèves de sexe féminin.

D’autres ont également accusé les responsables de l’école d’avoir créé «un environnement de harcèlement et d’exploitation sexuelle». Les incidents se seraient produits lors d’un cours sur les scènes de sexe donné par James Franco, dont l’école a fermé en 2017 après seulement trois ans d’activité.

Le coût financier n’a pas encore été dévoilé

La star avait riposté aux allégations par l’intermédiaire de son avocat, qualifiant les plaintes de «publicité calomnieuse visant à engager des poursuites judiciaires», mais après des mois de négociations, les deux parties ont conclu un accord pour mettre fin à l’affaire, selon «The Hollywood Reporter». Les documents concernant l’accord ont été déposés à la Cour supérieure de Los Angeles le 11 février, les avocats devant détailler le coût financier de la plainte pour James Franco avant le 15 mars.

L’acteur fait profil bas depuis que sa carrière et sa réputation ont été mises à mal début 2018, avec la montée du mouvement #MeToo, lorsqu’il a été accusé de comportement inapproprié et d’abus de pouvoir par plusieurs autres femmes. James Franco avait qualifié ces allégations d’«inexactes».

(Cover Media & LeMatin.ch)

Votre opinion