Actualisé 12.10.2017 à 17:42

HARCÈLEMENTJames Van Der Beek a été victime d'abus sexuels

L'acteur a révélé qu'il avait aussi subi des attouchements sexuels à Hollywood quand il était plus jeune.

par
Cover Media
AFP

James Van Der Beek a fait ses débuts en tant qu’acteur à l’âge de 16 ans en apparaissant dans la pièce Off-Broadway d’Edward Albee, «Finding the Sun». Le rôle qui a vraiment lancé sa carrière est en revanche celui qu’il a décroché dans la série pour adolescents, «Dawson», à l’âge de 21 ans. Mais se faire un nom à Hollywood à un si jeune âge comporte son lot de désavantages, et l’acteur s’est confié au travers d'une série de tweets le mercredi 12 octobre.

En réaction aux accusations d’abus sexuels dirigés contre Harvey Weinstein, James Van Der Beek s'est exprimé sur Twitter.

«Ce dont Weinstein est accusé est de l'ordre du crime. C'est inacceptable, dans n'importe quel métier. J'applaudis ceux qui prennent la parole», a-t-il écrit. «Moi aussi, des hommes plus vieux et puissants m'ont tripoté les fesses et m'ont coincé contre le mur pour me faire des allusions sexuelles inappropriées quand j'étais plus jeune.»

Et de continuer: «Je comprends ce que c'est d'avoir honte, de se sentir impuissant et incapable de tirer la sonnette d'alarme. Il y a une logique du pouvoir qui semble impossible à surmonter»

Terry Crews, également victime

James Van Der Beek n’est pas le seul acteur à avoir mentionné des abus sexuels. Terry Crews, l’ancien footballeur américain devenu acteur, a révélé plus tôt cette semaine qu’un «grand nombre de dirigeants d’Hollywood» lui ont fait des attouchements.

«Toute cette affaire avec Harvey Weinstein me donne l’ESPT (syndrome de stress post-traumatique). Pourquoi? Parce que cela m'est aussi arrivé», a-t-il déclaré sur Twitter avant de raconter un incident survenu lors d’une réception à Hollywood en 2016. Un homme s’est approché de lui et lui a «attrapé les parties intimes».

«En reculant d’un bond, je lui ai dit: "Qu’est-ce que vous faites?!" Ma femme a tout vu et nous l’avons regardé comme un fou. Il a juste souri comme un c*n. J’allais lui botter le c*l sur le champ, mais j’ai pensé à deux fois aux conséquences.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!