Interview: Jane Fonda: «Je me battrai jusqu’à mon dernier souffle»
Publié

InterviewJane Fonda: «Je me battrai jusqu’à mon dernier souffle»

À 83 ans, l’actrice reçoit le prestigieux Prix Cecil B. DeMille qui honore sa carrière à Hollywood, ce dimanche lors de la cérémonie des Golden Globes

par
Henry Arnaud, Los Angeles
1 / 7
«Mon combat le plus important à ce jour est pour l’environnement», déclare Jane Fonda.

«Mon combat le plus important à ce jour est pour l’environnement», déclare Jane Fonda.

Getty Images
Avec Greenpeace, Jane Fonda a lancé le mouvement «Fire Drill Fridays». Il y a eu des rassemblements tous les vendredis durant des mois à Washington pour exiger de nos dirigeants de s’impliquer davantage pour l’écologie, comme ici en novembre 2019.

Avec Greenpeace, Jane Fonda a lancé le mouvement «Fire Drill Fridays». Il y a eu des rassemblements tous les vendredis durant des mois à Washington pour exiger de nos dirigeants de s’impliquer davantage pour l’écologie, comme ici en novembre 2019.

Getty Images
Dimanche, lors de la cérémonie des Golden Globes, Jane Fonda recevra le Prix Cecil. B. DeMille, l’une des plus prestigieuses récompenses de Hollywood.

Dimanche, lors de la cérémonie des Golden Globes, Jane Fonda recevra le Prix Cecil. B. DeMille, l’une des plus prestigieuses récompenses de Hollywood.

AFP via Getty Images

Après Tom Hanks, Denzel Washington, Meryl Streep, Jodie Foster ou encore Steven Spielberg, c’est au tour de Jane Fonda de recevoir l’une des plus prestigieuses récompenses de Hollywood. Le Prix Cecil B. DeMille est remis une fois par an lors de la cérémonie des Golden Globes au Beverly Hilton en Californie. La cérémonie est retransmise dans la nuit de dimanche à lundi par Canal+. Interview de l’actrice qui, à 83 ans, est plus active que jamais.

Vous recevrez ce dimanche un prix d’honneur pour votre carrière. Quelle a été votre réaction quand vous avez appris la nouvelle?

Quand mon agent m’a téléphoné pour me l’annoncer, j’ai éclaté en sanglots… mais de joie. J’ai été surprise et très émue que l’on pense à moi.

Golden Globes, Oscars et autres, vous êtes probablement l’actrice qui a participé au plus grand nombre de cérémonies. Quel est votre premier souvenir?
Je pense que c’était en 1962 aux Golden Globes. Je me souviens que Marilyn Monroe était là. Cela a toujours été la cérémonie la plus fun car tout le monde peut boire, passer d’une table à l’autre pour papoter avec des connaissances… J’avais gagné le prix de la meilleure jeune actrice. Cela se passait dans une petite salle du Beverly Hilton sans caméra, sans télévision.

Et votre meilleur souvenir?

C’est lorsque mon fils, Troy Garity, a été nominé pour son rôle dans «Soldier’s Girl». Il n’a pas gagné mais c’est Al Pacino qui a reçu le Golden Globe à sa place donc c’est acceptable de perdre face à Pacino. (Rires.) À l’époque, j’avais pris ma préretraite du cinéma et j’étais fière d’être simplement l’invitée de mon fils.

À 83 ans, vous êtes plus active que jamais. Où trouvez-vous l’énergie pour tout faire?

Je dors neuf heures par nuit, je fais de l’exercice et je surveille mon alimentation en permanence. C’est en gardant ces habitudes strictes que j’arrive à conserver mon énergie.

«Plus une femme prend de l’âge, plus elle devient courageuse.»

Jane Fonda

Vous avez toujours utilisé vos apparitions publiques pour vos engagements politiques et l’on vous connaît comme activiste depuis les années 60. Quel est votre combat actuel?

Je me battrai jusqu’à mon dernier souffle. Mon combat le plus important à ce jour est pour l’environnement. Je pense que toutes les autres crises que nous traversons en ce moment n’auraient pas existé si nous n’avions pas ces problèmes de climat. La pandémie de Covid n’aurait jamais touché les humains si nous avions respecté notre environnement. Avec le réchauffement de notre planète et la montée des températures, on voit cette propagation des moustiques, des insectes et d’autres animaux qui migrent en transportant avec eux des maladies. On les appelle vecteurs pour une bonne raison: ils portent avec eux ce genre de virus. Même si nous arrivons à rapidement réduire nos émissions de gaz à effet de serre, il y aura d’autres épidémies car la glace de l’Antarctique fond rapidement, ce qui va libérer dans l’atmosphère d’autres pathogènes contre lesquels nos corps ne sont pas immunisés.

Vous avez lancé avec Greenpeace le mouvement «Fire Drill Fridays», de quoi s’agit-il?

Qu’est-ce que je peux faire? Utiliser le fait que je sois célèbre pour me servir de cette plate-forme pour toucher le plus de monde possible. Et c’est justement cela que je fais dans «Fire Drill Fridays». Cela a commencé par des rassemblements tous les vendredis durant des mois à Washington pour exiger de nos dirigeants de s’impliquer davantage pour l’écologie. Nous avons eu plus de 9 millions de vues sur les réseaux sociaux. Je discute de plus en plus souvent avec des femmes qui sont âgées comme moi. Plus une femme prend de l’âge, plus elle devient courageuse. Avec les années, nous devenons de vraies combattantes. Beaucoup sont comme moi et n’ont plus d’homme dans leurs vies pour les empêcher de se battre pour défendre leurs idées. (Rires.) On a le nombre, car il y a bien plus de femmes que d’hommes sur Terre… et on a le courage!

Votre opinion

13 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Sister Jane

28.02.2021, 15:24

Beaucoup de seniors, femmes et hommes ont envie de lutter contre le manque de respect des nouvelles générations. J'admire leur combat et je m'engage à les soutenir pour l'avenir (incertain) de notre merveilleuse planète.

Vérité

28.02.2021, 14:43

Il faut encore des personnes hollywoodiens pour faire du cinéma contre le climat...! Combien ce font t’ils payés? Alors que la vérité est ailleurs...!!!

Irrespectueux

28.02.2021, 13:41

J’ai beaucoup apprécié cette femme en tant qu’actrice mais en tant que ambassadrice du climat elle devrait montrer l’exemple et se passer de ses chiens qui polluent notre environnement!