Tennis - Jannik Sinner: «Tiafoe a été trop loin, il y a des limites»
Actualisé

TennisJannik Sinner: «Tiafoe est allé trop loin, il y a des limites»

L’Italien, éliminé samedi par Frances Tiafoe à Vienne, n’a pas apprécié le côté showman de l’Américain.

«C’est une chose de faire le show, c’en est une autre de le faire sans respecter l’autre», s’est plaint Jannik Sinner (ATP 11) après son élimination samedi contre Frances Tiafoe, en demi-finale du tournoi ATP 500 de Vienne. L’Américain, qui était mené 6-3 5-2, a réussi un incroyable retour contre le récent lauréat des tournois de Sofia et d’Anvers en indoor, qui servait pour le match. Avec une attitude de showman et une joie démonstrative, le 49e joueur mondial, issu des qualifications, a utilisé l’’énergie du public pour inverser la tendance et finalement s’imposer 3-6 7-5 6-2 après 2h19’ de lutte acharnée.

«J’ai essayé de m’amuser et de rallier les spectateurs à ma cause, a commenté Tiafoe à l’issue du duel. Ça, je sais faire, il suffit de faire quelques blagues. Et puis après, j’ai commencé à jouer de manière incroyable. Le public a vraiment fait la différence. Grâce à eux, j’ai commencé à verrouiller le jeu, (...) alors que lui est devenu plus nerveux. Je ne me sens pas coupable.»

«Je devais l’attendre»

Un avis que ne partageait pas l’Italien: «Je crois que Tiafoe a été un peu trop loin, a lâché Sinner en conférence de presse d’après-match. Il y a des limites. À certains moments, j’étais prêt, mais je devais l’attendre. J’aurais peut-être dû mettre la pression sur l’arbitre pour qu’il respecte le temps imparti. Mais c’est du passé désormais.»

Ce dimanche, Tiafoe, déjà tombeur cette semaine de la tête de série N°1 Stefanos Tsitsipas et de Diego Schwartzman, est redescendu de son nuage en finale contre le champion olympique Alexander Zverev (ATP 4). L'Allemand s'est adjugé la victoire finale en deux sets (7-5, 6-4), remportant ainsi son cinquième tournoi de l'année. Le champion olympique a pu s'appuyer, comme en demi-finale contre le joyau espagnol Carlos Alcaraz (18 ans), sur une qualité de service étincelante, claquant 19 aces, avec 82% de premières balles. Déjà vainqueur de deux Masters 1000 (Madrid et Cincinnati) cette année, Zverev abordera en pleine confiance celui de Paris, qui débute lundi.

(Sport-Center/afp)

Votre opinion