22.12.2016 à 08:30

Du jamais vuJapon: la natalité au plus bas depuis 1899

Le pays a enregistré moins d'un million de naissances cette année. Du jamais vu depuis plus d'un siècle. Tokyo prend des mesures.

Le chiffre définitif devrait osciller entre 980'000 et 990'000 naissances cette année au Japon.

Le chiffre définitif devrait osciller entre 980'000 et 990'000 naissances cette année au Japon.

Reuters

Moins d'un million d'enfants sont nés cette année au Japon. Du jamais vu depuis 1899 et une confirmation supplémentaire du vieillissement accéléré de la population, rapportent jeudi des médias japonais.

Le chiffre définitif devrait osciller entre 980'000 et 990'000 naissances, précisent le quotidien Nikkei et l'agence de presse Kyodo. Le Japon devrait donc connaître pour la dixième année consécutive un déclin naturel de sa population, le nombre des décès excédant celui des naissances.

En 2015 déjà, les naissances au Japon avaient flirté avec ce plancher jusque-là jamais atteint depuis l'enregistrement des naissances introduit en 1899. En 1949, année record, il était né 2,696 millions d'enfants au Japon.

D'après le quotidien Nikkei, un des facteurs démographiques de la baisse tient au recul du nombre des femmes âgées de 20 à 39 ans, qui n'étaient plus que 13,66 millions en octobre, 20% de moins que dix ans plus tôt. Le taux de fécondité devrait de nouveau reculer. En 2015, il s'était établi à 1,45 enfant par femme en âge de procréer. Le gouvernement s'est fixé pour objectif de le faire remonter à 1,80.

Budget: natalité mieux servie

Du coup, le gouvernement japonais va prendre des mesures. Il a validé jeudi un budget annuel record de 97.455 milliards de yens (793 milliards d'euros), avec un accent mis sur la promotion de la natalité. Le gouvernement de Shinzo Abe présente même la lutte contre la dénatalité comme une de ses priorités. La protection sociale pèse lourdement dans les dépenses, à hauteur de 33%, dans l'archipel vieillissant.

Dans le budget 2017-18, figurent ainsi plusieurs mesures destinées à améliorer la garde d'enfants: augmentation des salaires des employés du secteur, extension du nombre de places en crèches. Ces mesures, d'un montant total de 190 milliards de yens (1,5 milliard d'euros), apparaissent cependant bien maigres.

Autre domaine très regardé, la Défense (5.125 milliards de yens) s'affiche en hausse pour la cinquième année d'affilée (+1,4%). Le Premier ministre nationaliste Abe est déterminé à renforcer les prérogatives des forces armées nippones.

Le Japon craint les agissements de son voisin nord-coréen qui a effectué deux essais nucléaires et plus de 20 lancements de missiles cette année. Le ministère de la Défense veut notamment se doter d'un nouveau système anti-missile, développé avec les Etats-Unis.

Tokyo défend aussi farouchement les îlots inhabités de Senkaku, en mer de Chine orientale, considérés comme partie intégrante de son territoire mais revendiqués par Pékin sous le nom de Diaoyu. Le Japon s'offusque régulièrement des incursions répétées de bateaux chinois dans la zone.

(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!