Publié

FootballJared Khasa: «Je ne veux pas d'un rôle de joker»

Le mercato sédunois a offert du matériel offensif à Fabio Grosso. Une campagne à laquelle est venue s'ajouter la montée en puissance de l'imprévisible ailier français. À confirmer ce samedi à Vaduz (18h15).

par
Florian Vaney
Jared Khasa après son but décisif contre Servette.

Jared Khasa après son but décisif contre Servette.

Keystone

Jared Khasa a beau avoir intégré les rangs de la première équipe du FC Sion il y a plus de deux ans et porter l'étiquette de talent prometteur depuis tout ce temps, il n'a jamais vraiment reçu sa chance en Super League. Ni auprès de Murat Yakin et de Stéphane Henchoz, pas plus avec Paolo Tramezzani. Le Français ne demandait qu'un peu de temps de jeu qu'il aurait sans doute mérité. Sauf qu'en parallèle, ses performances lorsque ses différents coaches ont fait appel à lui n'étaient pas à la hauteur des attentes.

Et puis est arrivé Fabio Grosso à la barre. L'Italien n'a pas fait de son imprévisible ailier un titulaire en puissance, mais il lui a donné sa chance. Jared Khasa n'a toujours pas débuté un match cette saison en championnat, mais il est à chaque fois entré en jeu. Son entraîneur ne le considère vraisemblablement pas comme la pièce central du onze valaisan, mais il lui a accordé sa confiance, et c'est déjà beaucoup.

Une palette qui s’élargit

Autrement dit, le rapide Khasa sait que son heure viendra. Et ce chaque semaine, au moment où ses capacités peuvent le mieux être mises en valeur: lorsque l'adversaire voit ses jambes devenir lourdes et sa vigilance baisser. On l'a vu tant contre Zurich que contre Servette, sa vitesse et sa percussion ont fait mal, permis de garder des ballons importants, de courir en avant quand la tendance était plutôt à se replier vers l'arrière. Et puis il y a ses deux buts, qui ne doivent rien à ces qualités-là. Une frappe musclée sous la latte, un coup de tête croisé. Imparables

Blue Sports

La preuve que la palette du Français s'est élargie et qu'il a franchi un palier cet été? «C'est ce que je crois, oui, appuie-t-il. J'ai beaucoup bossé, le coach me témoigne de la confiance, je veux en profiter.» La réalité des chiffres en tout cas, c'est que là où toutes les équipes de Super League peinent à aligner les goals, Sion vient d'en inscrire quatre en deux sorties. Le fruit d'au moins trois aspects offensifs. Un mercato bien mené, la montée en puissance de Jared Khasa et le comportement toujours exemplaire de Roberts Uldrikis.

Profiter du carrousel

On parle peu du Letton et pour cause, le grand blond n'a disputé que 111 petites minutes depuis le début de l'exercice. Reste qu'en une titularisation, contre Zurich, le buteur de Riga a complètement fait pencher la balance du bon côté, dans un profil aux antipodes de celui de Khasa. Alors plus qu'un enjeu collectif, le sprint que disputent les Valaisans jusqu'à Noël (dix matches en un mois) possède un intérêt individuel fort.

Blue Sports

Dans un monde où Fabio Grosso n'a pas encore dégagé un onze clair et où l'enchaînement des rencontres le pousse à faire tourner son effectif, la place pour faire son trou existe, tout comme celle de rétrograder dans la hiérarchie. Si Patrick Luan n'est temporairement plus là à cause d'une blessure, il reste Guillaume Hoarau, Gaëtan Karlen, Cleilton Itaitinga, l'un des meilleurs Sédunois en fin de saison dernière. Yamato Wakatsuki dans une moindre mesure, aussi.

«La concurrence est saine. Je crois que nos derniers résultats le prouvent, lance Jared Khasa. Je ne pense pas être seul dans cette situation, mais je fais partie des footballeurs qui en veulent toujours plus. J'ai inscrit mon premier but en Super League, c'est bien. Maintenant, je ne veux pas me contenter d'un rôle de joker. Ma force? La profondeur que je peux apporter à notre jeu.»

L'occasion de faire passer le message à Fabio Grosso reviendra. Elle pourrait déjà se présenter ce samedi à Vaduz, tandis que Sion cherchera à aligner un sixième match sans défaite.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
13 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mac and mac

28.11.2020 à 16:23

Article blaba , vive le foot italien , allemand , plus nul que le suisse tu meurs

King Rogers

28.11.2020 à 15:57

oui ce Kgs de est assez fabuleux balle au pieds, il mériterait d'être titulaire comme Itaitinga d'ailleurs. ces 2 apportent bien plus que Baltazar. c'est mon avis. hop SION 3 points au retour et se rapprocher du sommet serait fabuleux.

Gradin Nord

28.11.2020 à 15:15

pourkoi ont nou lèsse pas gagnait tousse lai matches, sait pa jeantil méchant les otres y font rien qu'a nou piquait la baballe