Publié

HOCKEY SUR GLACE«Je marque 4 buts? Je baisse mon froc et je me masturbe!»

Joe Thornton, l'ancien joueur du HC Davos et capitaine des San Jose Sharks, a bien involontairement défrayé la chronique hier. Ses propos tenus en «off» ont été retranscrits par un journaliste canadien.

par
Cyrill Pasche

Le quatrième but personnel de Tomas Hertl en vidéo.

Le but fantastique inscrit par le jeune attaquant des Sharks Tomas Hertl n'a pas fini de faire jaser. Tandis que les observateurs de NHL s'interrogent quant à savoir si le Tchèque, qui a marqué son quatrième but de la soirée en passant le palet entre ses jambes alors que le score était déjà de 7-2 en faveur de son équipe, aurait manqué de respect à ses adversaires des New York Rangers au fond du trou à ce moment de la partie, Joe Thornton, l'ancien joueur du HC Davos et capitaine de la franchise californienne, a jugé bon de voler au secours de son jeune coéquipier.

«Si je marque quatre buts (ndlr: ce qui ne lui est encore jamais arrivé), je baisse mon froc et je sors mon pénis. Et je me masturbe devant tout le monde.» Les propos salaces de l'ancien Davosien auraient en réalité été tenus «off the record», en «off» donc et en plaisantant, en présence d'une poignée de journalistes.

Entre confidences et déclarations...

Le journaliste Jason Botchford du quotidien «The Vancouver Province» n'a pas hésité à retranscrire mot pour mot les propos de Thornton, déclenchant du même coup une vague d'indignation de la part de joueurs, anciens joueurs, représentants des médias ainsi que du public en général.

Le journaliste canadien aurait-il franchi la ligne en retranscrivant de tels propos? «C'est n'importe quoi, s'est emporté sur Twitter Matthew Barnaby, un ancien joueur de NHL. Il verra à quel point son travail sera compliqué lorsque plus personne ne voudra lui parler. J'ai dit des choses confidentielles à des journalistes en qui j'avais confiance, et jamais ils ne m'ont trahi.»

Botchford, pour sa part, s'est défendu de la sorte: «Thornton a tenu ces propos en présence de 20 journalistes. Si je ne les écrivais pas, cela aurait été une faute professionnelle.»

Quant à savoir si Hertl en a vraiment rajouté en marquant ce but entre les jambes, le très influent analyste de TSN Bob McKenzie a affirmé que non. «C'est un geste commun, qui n'est pas difficile à réaliser et que tous les jeunes joueurs ont intégré à leur palette de gestes techniques. Mais c'est un bon moyen pour marquer un but.»

Ton opinion