Actualisé 02.12.2012 à 08:13

«Je me battrai jusqu’au bout»

Procès

Laurent Ségalat réagit dans « Le Matin Dimanche ». Vendredi, il a été condamné à 16 ans de prison pour le meurtre de sa belle-mère, alors qu’il avait été acquitté en première instance six mois plus tôt.

par
Le Matin Dimanche
Laurent Ségalat est dérouté par une justice aussi contradictoire, et pense que s’il avait eu d’autres juges, le verdict aurait pu être encore différent.

Laurent Ségalat est dérouté par une justice aussi contradictoire, et pense que s’il avait eu d’autres juges, le verdict aurait pu être encore différent.

Fabrice Coffrini, AFP

Après trois ans de silence public, l’accusé Laurent Ségalat, qui se dit innocent, prend la parole dans « Le Matin Dimanche ». Il s’exprime pour la première fois dans un média pour réagir à sa condamnation, à 16 ans de prison, pour le meurtre de sa belle-mère, Catherine Ségalat, par la Cour d’appel du canton de Vaud. Depuis la France voisine, le généticien français, 49 ans, se dit, par téléphone, choqué et abasourdi par une décision de justice incompréhensible.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!