JO 2020 - «Je m’excuse de tout mon cœur pour mon erreur»
Publié

JO 2020«Je m’excuse de tout mon cœur pour mon erreur»

Kariem Hussein a été suspendu 9 mois pour dopage et privé des Jeux olympiques de Tokyo. Dans une vidéo, où il apparaît bouleversé, l’athlète a justifié une maladresse de sa part.

par
Sylvain Bolt
(Tokyo)
Kariem Hussein est privé des Jeux olympiques de Tokyo. 

Kariem Hussein est privé des Jeux olympiques de Tokyo.

DR

Chemise blanche parfaitement taillée et barbe impeccable, Kariem Hussein fixe la caméra. Derrière lui, le décor est sobre: une plante verte et un banal tableau. «Bonjour à tous. Je devrais normalement être dans l’avion pour Tokyo. Ce n’est pas le cas et j’aimerais vous expliquer pourquoi.»


Voici les faits: Swiss Olympic a suspendu l’athlète du LC Zurich pour 9 mois. Un échantillon de contrôle de l’athlète a révélé la présence de la substance interdite nicéthamide et du métabolite N-ethylnicotinamide. La suspension est effective à partir du 16 juillet 2021. Le champion d’Europe 2014 du 400 m haies ne participera donc pas aux Jeux olympiques de Tokyo qui débutent vendredi.

«Le 26 juin, après la finale des championnats de Suisse, je me sentais en manque de sucre»

Kariem Hussein

Dans la vidéo publiée sur son site Internet, l’athlète poursuit son explication. «Le 26 juin, après la finale des championnats de Suisse, je me sentais en manque de sucre. En toute insouciance et en présence d’autres gens, même de contrôleurs antidopage, j’ai pris une pastille de Gly-Coramin après mon effort. Bien conscient que j’allais être contrôlé une heure plus tard.» Hussein pensait que le stimulant - nicéthamide - du comprimé Gly-Coramin était autorisé non seulement à l’entraînement mais également en compétition. Une méprise donc.

L’athlète a pris cette substance stimulante sous la forme de la pastille de Gly-Coramin deux fois au cours du week-end. Vendredi, deux heures avant la compétition. Et samedi après la finale donc. La Gly-Coramin, qui est vendue librement dans les pharmacies suisses, contient notamment du sucre de raisin (glucose) qui fournit de l’énergie.

La Gly-Coramin, autorisée à l’entraînement mais pas en compétition, est vendue librement en Suisse. 

La Gly-Coramin, autorisée à l’entraînement mais pas en compétition, est vendue librement en Suisse.

DR

Maudit des Jeux


«Quelques semaines plus tard, j’ai reçu une lettre d’Antidoping Suisse m’annonçant un test positif, poursuit les yeux embués le spécialiste du 400 m haies. Le rêve de Tokyo s’est envolé et ça me fait très mal.» Pas épargné par les blessures ces dernières saisons, Kariem Hussein est stoppé net avant le grand objectif de sa saison, voire de sa carrière.

«Je travaille intensément depuis trois ans pour ces Jeux, ça me fait très mal. C’est aussi douloureux pour ceux qui m’ont accompagné sur ma route et soutenu»

Kariem Hussein

Aux JO de Londres 2012, il avait dû déclarer forfait en raison d’une blessure au pied gauche (victime d’une surcharge osseuse). En 2016, à Rio, il avait été sorti dès les séries du 400 m haies. «Je travaille intensément depuis trois ans pour ces Jeux, ça me fait très mal. C’est aussi douloureux pour ceux qui m’ont accompagné sur ma route et soutenu.»

La suspension décidée par la Chambre disciplinaire de Swiss Olympic, qui n’est pas encore définitive d’un point de vue légal et peut ainsi faire l’objet d’un recours, a été acceptée par Kariem Hussein. «La prudence n’est jamais trop grande lorsqu’il s’agit de compléments alimentaires, a écrit Swiss Olympic, dans un communiqué. Le fait que l’athlète accepte sa suspension et assume la responsabilité de son infraction mérite le respect de notre instance.»

L’athlète du LC Zurich ne fera donc pas recours. «Je m’excuse de tout mon cœur auprès de vous tous pour mon erreur et mon inattention. Le chemin s’arrête de manière abrupte. Mais ceux qui me connaissent savent qu’il va se poursuivre.» Reverra-t-on le sportif de 32 ans aux Jeux de Paris 2024?

Votre opinion