Guy Parmelin: «Le Conseil fédéral a sous-estimé la situation cet été»
Publié

Guy Parmelin«Le Conseil fédéral a sous-estimé la situation cet été»

Dans une interview publiée dimanche par le «SonntagsBlick», le nouveau président de la Confédération répond aux critiques sur la gestion de la pandémie par le Conseil fédéral.

«Nous devons éviter les décès autant que possible», affirme le nouveau président de la Confédération.

«Nous devons éviter les décès autant que possible», affirme le nouveau président de la Confédération.

AFP

«Je n’ai pas peur, mais je suis naturellement conscient que 2021 sera une année difficile», déclare Guy Parmelin au sujet de la tâche qui l’attend en pleine pandémie. Admettant que le Conseil fédéral avait sous-estimé la situation entre juillet et septembre et pensé pouvoir la maîtriser, il ajoute que d’autres aussi, dont beaucoup de spécialistes, se sont trompés et ont été surpris lorsque le nombre d’infections a soudain bondi si vite. Mais il oppose un net «Non» à l’affirmation du SonntagsBlick que le fédéralisme aurait tout de même échoué face à la crise.

Le Vaudois reconnaît que ce n’était et n’est pas toujours simple, et que la coordination entre cantons n’est pas parfaite. Tout en notant que les cantons romands ont montré à plusieurs reprises que c’était possible, mais nécessite beaucoup de dialogue – à améliorer, tout comme la coordination intercantonale.

«Tout n’est pas noir et blanc!»

Confronté au nombre important de décès que déplore notre pays, il répond: «Nous devons éviter les décès autant que possible. Et nous devons éviter la souffrance psychique surtout pour les jeunes dans la crise. Les mesures que nous avons prises ont toujours été un compromis entre la santé, les aspects financiers et la psyché des gens. Tout n’est pas noir et blanc!»

Rebondissant sur les questions d’argent, le SonntagsBlick demande s’il n’est pas étrange que le pays le moins endetté d’Europe soit celui qui craigne le plus de nouvelles dettes. Guy Parmelin y répond par une pirouette: «Nous avons trouvé un moyen qui prend en compte tous les aspects, y compris financiers. Si cette voie nécessite des corrections, nous corrigeons.»

(ewe)

Votre opinion

126 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

JOEZBINDEN

04.01.2021, 11:02

"s’il n’est pas étrange que le pays le moins endetté d’Europe soit celui qui craigne le plus de nouvelles dettes. " Ca s'appelle Avarice

joezbinden

04.01.2021, 10:59

Quand il y a des décisions à prendre, c'est tout dans la mollesse, dans la retenue, et naturellement on compte sur la responsabilité citoyenne, des moutons disciplinés tels de petits soldats qu'on aura bien formé...Mais priorité à l'économie, à "donner" le moins possible et à "prêter" au compte goutte...

joezbinden

04.01.2021, 10:50

Sans déconner, ils sous estiment encore à l'heure actuelle à rien entreprendre