Carla Bruni: «Je ne savais pas que je vivais avec un écrivain»

Publié

Carla Bruni«Je ne savais pas que je vivais avec un écrivain»

Carla Bruni affirme avoir lu «d'un trait» le livre de son mari Nicolas Sarkozy.

Le président des Républicains espère reprendre la main avec son livre.

Le président des Républicains espère reprendre la main avec son livre.

Archives, Keystone

«Je ne savais pas que je vivais avec un écrivain», a déclaré jeudi Carla Bruni-Sarkozy, l'épouse de Nicolas Sarkozy, à propos du livre de l'ancien chef de l'Etat «La France pour la vie» (Plon) sorti le 25 janvier. Il s'agit du septième livre signé par l'ancien président.

«Je l'ai lu d'un trait. C'est merveilleux, je ne savais pas que je vivais avec un écrivain», a-t-elle déclaré sur RTL, où elle était invitée pour parler d'un concert en faveur de la recherche sur la maladie d'Alzheimer.

Sarkozy, un nouveau Racine?

Le 26 janvier, M. Sarkozy s'était comparé au tragédien Jean Racine, affirmant lors d'une séance de signatures dans une librairie de Strasbourg: «Racine a été très perturbé par les critiques quand il a sorti Phèdre. Les critiques sont oubliées, Racine non.»

«Je lui ai dit :Non mais ça va, tu vas faire écrivain maintenant?», s'est amusée Mme Bruni sur RTL.

Interrogée sur les bonnes ventes de l'ouvrage en forme de mea culpa de son mari, presque 70'000 exemplaires, elle a répondu: «Que la première semaine!» «C'est au-delà de ça, c'est tellement vraiment comme lui, ça m'a épaté», a-t-elle ajouté, racontant qu'«il a travaillé hein, on ne l'a pas vu, deux mois de suite. En été seulement, en vacances».

Il est sincère

Selon elle, le succès s'explique parce que M. Sarkozy «est différent de tous les autres (...), au fond les gens le sentent». «Je pense qu'il est sincère, très fort, très sincère et humain, trop humain comme disait Nietzsche», a décrit Mme Bruni.

Mais quand le journaliste lui demande si son époux va se présenter à la primaire de la droite et du centre, elle oppose une fin de non-recevoir: «On s'arrête là, j'espère que beaucoup de gens viendront au concert de l'Olympia.»

Largement distancé par Alain Juppé dans les sondages, le président des Républicains espère reprendre la main avec son livre.

(AFP)

Ton opinion