Actualisé 05.12.2019 à 14:32

Delémont«Je ne vais pas appeler la police pour dénoncer un ami»

En interdisant de faire du feu dans les potagers urbains, les autorités de la capitale jurassienne ont allumé un incendie.

par
lematin.ch
À Delémont (JU), un nouveau règlement est en préparation pour les Jardins familiaux.

À Delémont (JU), un nouveau règlement est en préparation pour les Jardins familiaux.

V.Dé

Le feu couve dans les potagers urbains de Delémont (JU). En interdisant de faire du feu jusqu'à nouvel avis, les autorités communales ont provoqué la colère des jardiniers amateurs de Blanche-Pierre.

C'est un véritable incendie qui a été allumé, puisque le comité de l'association gérant ces jardins refuse de faire respecter cette règle provisoire. Une résolution a même été adoptée à l'unanimité des membres présents à la dernière assemblée.

Le problème, vu par la lorgnette de l'Etablissement cantonal d'assurance (ECA), c'est que les installations servant à faire du feu ne sont pas conformes. Dans l'attente d'un avis officiel, le président des jardiniers a été prié d'interdire d'allumer un feu.

Qui fait du feu

Réponse du président bénévole Orlando Di Meo, rapportée par «Le Quotidien Jurassien»: «Je refuse d'endosser cette responsabilité. Je ne vais tout de même pas appeler la police pour dénoncer un ami qui fait du feu!».

Un membre de l'assemblée a abondé dans le même sens: «Cela fait 25 ans que ces cabanes existent, que tout le monde fait du feu et qu'il n'y a jamais eu de problème». Sauf une fois, avec un incendie dont l'origine criminelle n'est pas exclue. D'autre membres de Blanche-Pierre se sont déclarés prêts à vendre leur cabane s'ils ne peuvent même plus griller une saucisse...

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!