30.03.2019 à 13:49

Italie«Je regrette d’avoir accusé publiquement Weinstein»

Asia Argento aurait préféré ne pas transformer ses accusations envers Harvey Weinstein en affaire publique. L’actrice aimerait pouvoir revenir en arrière.

par
CBO/Cover Media
Comme elle l’a confié sur le plateau de l’émission italienne «Non e la D’Urso», l'actrice aurait préféré ne pas afficher au grand jour ses accusations envers Weinstein.

Comme elle l’a confié sur le plateau de l’émission italienne «Non e la D’Urso», l'actrice aurait préféré ne pas afficher au grand jour ses accusations envers Weinstein.

AFP

L'actrice italienne aimerait ne jamais avoir proféré des accusations publiques envers Harvey Weinstein. Elle s’était d’abord confiée au journaliste Ronan Farrow, affirmant avoir été violée par le producteur lorsqu’elle avait 21 ans, témoignage que l’on retrouvait dans le cataclysmique article du New Yorker d’octobre 2017.

Mais après avoir été elle-même accusée d’avoir séduit l’acteur Jimmy Bennett, avant de coucher avec lui alors qu’il n’avait que 17 ans, l’actrice s’est rendu compte des conséquences de son geste.

«Cela a déclenché tellement d'événements négatifs»

«Quand les gens me demandent si j’accuserais encore Harvey Weinstein, je dis que oui, parce que ça a aidé tellement de femmes. Mais la vérité, c’est que non, je ne le referais pas. Répondre à cette question posée par Ronan Farrow a déclenché tellement d’événements négatifs dans ma vie. Alors non, je ne pense pas que je le referais aujourd’hui», a déclaré Asia Argento sur le plateau de l’émission italienne Non e la D’Urso.

L’actrice a également tenté d’expliquer pourquoi elle n’avait pas dénoncé ce viol à la police et cherché à porter plainte contre le producteur.

«J’essayais de normaliser la situation, a-t-elle affirmé. C’est pourquoi j’ai continué à voir Harvey Weinstein après ce qu’il m’avait fait et pourquoi je l’ai accusé seulement 20 ans après. Je me suis toujours considérée comme une femme forte, et je ne pouvais pas accepter ce qu’il m’avait fait, alors j’ai tenté de normaliser. Quand j’ai découvert qu’il avait fait la même chose de tellement d’autres femmes, je me sentie très mal. Je pensais que j’étais la seule.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!