Publié

Philosophie«Je suis là pour combler le vide»

Nabilla Benattia, qui se rêve millionnaire avant ses 30 ans, sait pourquoi sa carrière décolle.

par
Trinidad Barleycorn
Visual Press Agency

Elle s'est confiée au «Nouvel Obs», non sans ironie: «Quand les gens n'ont plus rien à se dire à table, ils parlent de moi. Je suis là pour combler leur vide, si on y pense.»

La jeune femme de 21 ans avoue avoir douté: «L'an dernier, j'étais au plus mal. Je pensais que j'avais déjà atteint mon maximum de notoriété, que ma chance était passée.» Aujourd'hui, Nabilla Benattia dit avoir compris que parmi ses amis, tous ne lui voulaient pas que du bien: «J'ai dû faire le ménage parmi mes amies. J'ai découvert la trahison, l'aigreur, la jalousie, l'envie. Ça fait grandir. Il y avait un prix à payer à la célébrité. Contre ça, je n'ai pas le choix: je continue à être moi.»

Ton opinion